Un policier à la retraite tué par par balles, retrouvé à son domicile de Valle-di-Mezzana

Ce vendredi 19 février, un homme a été tué par balles et retrouvé à son domicile de Valle-di-Mezzana (Corse-du-Sud). Le parquet d'Ajaccio a ouvert une enquête pour homicide volontaire. 

Un homme, présentant des impacts de balles, a été retrouvé mort à son domicile de Valle-di-Mezzana ce vendredi 19 février.
Un homme, présentant des impacts de balles, a été retrouvé mort à son domicile de Valle-di-Mezzana ce vendredi 19 février. © Yann Benard / AFP

Un homme a été retrouvé mort à son domicile de Valle-di-Mezzana, col de de Sarzoghju, ce vendredi 19 février en début d'après-midi. Âgé de 63 ans, ce retraité de la police nationale a été tué par balles, au fusil de chasse.

Son corps a été découvert par des amis avec qui il avait rendez-vous et qui s'inquiétaient de ne pas la voir arriver. Pour l'heure, le mobile de ce crime est inconnu, tout comme le déroulé des faits. Selon la procureure de la République d'Ajaccio, Carine Greff, l'homme aurait été tué entre jeudi soir et ce vendredi à la mi-journée. 

Les habitants rencontrés sur place se disent "surpris" et "profondément choqués". "Pour moi, c'était comme quelqu'un de la famille, confie le maire de Valle-di-Mezzana, Pierre-Jean Poggiale. C'était quelqu'un de très bien. Il pouvait avoir des histoires... mais il n'était pas spécialement connu et on n'aurait jamais pensé que ça pourrait finir comme ça."

L'élu décrit "un retraité de la police depuis plus de dix ans", "qui élevait des cochons et vivait tranquillement au village depuis des années".

Le parquet d'Ajaccio a ouvert une enquête pour homicide volontaire, une représentante du ministère public était présente sur la scène de crime ce vendredi.

Le parquet d'Ajaccio a ouvert une enquête de flagrance pour homicide. Les investigations sont confiées à la sections de recherches de la gendarmerie.
Le parquet d'Ajaccio a ouvert une enquête de flagrance pour homicide. Les investigations sont confiées à la sections de recherches de la gendarmerie. © Yann Benard / FTV

Les investigations ont été confiées à la section de recherches de la gendarmerie. Selon les premiers éléments recueillis, le sexagénaire avait fait une partie de sa carrière sur le continent avant de rentrer en Corse où il avait été affecté une dernière fois à la brigade des accidents et des délits routiers. 

À ce stade, aucune piste n'est privilégiée et les constatations étaient encore en cours en fin d'après-midi. Néanmoins, selon Carine Greff la victime était "en conflit avec plusieurs personnes". 

L'enquête devra établir quand et comment le retraité a été tué et se penchera également sur son environnement et son parcours professionnel. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers