Inondations : à l'aéroport d'Ajaccio, les travaux continuent

Pas de trêve à l'aéroport d'Ajaccio en cette période de fêtes de fin d'année. Tout le monde est sur le pied de guerre pour réussir à réouvrir le plus rapidement possible.

Il y a un mois, la tempête Fabien avait provoqué de graves dégâts, et la fermeture de l'aéroport d'Ajaccio, dont les pistes avaient été inondées.
Il y a un mois, la tempête Fabien avait provoqué de graves dégâts, et la fermeture de l'aéroport d'Ajaccio, dont les pistes avaient été inondées. © MAXPPP
Combien de jours sans vols à destination et au départ d'Ajaccio, en plein coeur des fêtes de fin d'année ? Personne ne se risque, pour l'heure, à donner une date. Quelques jours, est la réponse la plus précise.

Au sein des équipes d'exploitations de l'aéroport Napoléon Bonaparte, on insiste sur l'importance de faire vite, mais surtout faire bien, dans une situation qui invite toujours à la prudence dans les opérations. Au risque de prendre un peu plus de temps que ne l'aurait souhaité certains passagers, contraints le temps des travaux de rallonger leur voyage de quelques heures à bord des navettes Bastia-Poretta - Ajaccio.

Une chose est sûre, pour eux comme pour tous les autres, il faudra encore faire preuve d'un peu de patience. L'évacuation des eaux stagnantes se poursuit, mais l'aéroport reste pour l'heure dans l'incapacité de réouvrir.
 
Mais à la CCI Corse-du-Sud, on l'assure : tous les moyens sont mis en oeuvre pour garantir la rapidité et l'efficacité des opérations.
 
Ajaccio

Mardi 24 décembre, une brèche a été creusée dans la digue qui sépare la Gravona de la plateforme, pour permettre à l'eau stagnante de s'évacuer le plus rapidement possible. Le pompage peine à absorber les hectolitres d'eau. 

Certaines nouvelles sont cependant rassurantes : il semblerait que le balisage des pistes n'ait pas été endommagé. 
Il est trop tôt, cependant, pour savoir si le système d'affiche des panneaux lumineux de la piste est en état de marche.

En attendant la remise en fonctionnement de l'aéroport, les navettes continuent entre Ajaccio et Bastia-Poretta, qui absorbe le flux des voyageurs en rade.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo transports économie