Des dizaines de prélèvements ADN dans l'enquête sur la mort d'un enseignant à Afa

Illustration - Un technicien de la police scientifique procède à un prélèvement ADN. / © CHRISTOPHE AGOSTINIS / MaxPPP
Illustration - Un technicien de la police scientifique procède à un prélèvement ADN. / © CHRISTOPHE AGOSTINIS / MaxPPP

Une importante campagne de prélèvements ADN va être menée en Corse dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat en janvier 2016 d'un professeur du collège de Baléone, a indiqué mardi le procureur de la République d'Ajaccio.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

"Un grand nombre de personnels du collège ainsi que des parents des anciens élèves de M. Dorado vont être contactés par les services de Gendarmerie", a indiqué Eric Bouillard.

Ces investigations doivent démarrer mercredi. 280 personnes dans l'entourage professionnel de la victime sont concernées.

"Il leur sera demandé de bien vouloir accepter de se soumettre à un prélèvement biologique aux fins de comparaison avec les indices dont disposent les enquêteurs", précise le procureur de la République d'Ajaccio, qui indique qu'"aucun fichier ne sera alimenté par les données scientifiques recueillies."

"Ces prélèvements, effectués sous l’autorité d’un magistrat instructeur, ne seront utilisés que dans le cadre de cette affaire criminelle", a-t-il précisé.

Vincent Dorado, un enseignant de SVT du collège de Baléone, avait été abattu le 18 janvier à Afa (Corse-du-Sud).

La victime avait été atteinte par au moins deux balles au thorax vers 21h tirées par une ou plusieurs personnes à proximité de son domicile.

Des dizaines de prélèvements ADN dans l'enquête sur la mort d'un enseignant à Afa
Eric Bouillard, procureur de la République à Ajaccio; Stéphane Dutrieux, commandant de la Section de recherche de Gendarmerie de Corse - France 3 Corse ViaStella  - Delphine Leoni, Sylvie Wolinsky




A lire aussi

Sur le même sujet

Économie : augmentation de l’activité des sociétés insulaires

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés