Une saison compliquée pour les professionnels de la station du Val d’Ese

Corse du Sud - Depuis la station du Val d'Ese avec le golfe d'Ajaccio en arrière plan. / © Joïce Crn / Facebook
Corse du Sud - Depuis la station du Val d'Ese avec le golfe d'Ajaccio en arrière plan. / © Joïce Crn / Facebook

À la station du Val d'Ese, la neige continue de tomber à gros flocons. Pour la première fois depuis des semaines, les vacanciers sont venus profiter des pistes. Mais le mal est fait : la saison s'annonce déjà compliquée pour les professionnels du secteur. 

Par France 3 Corse ViaStella

Bien emmitouflés, ils ont eu le courage de braver la neige. À la station du Val d'Ese, il neige sans discontinuer depuis ce dimanche midi.
Pourtant, devant le loueur de ski, c'est la cohue, parfois une heure d'attente pour récupérer son matériel. « C'est tout le temps blindé, c’est une horreur. Si on ne vient pas trop tôt, on se fait enfler. Regardez la queue qu'il y a », sourit un skieur.

La station fait le plein, plus de 400 personnes dévalent les pistes. C'est 10 fois plus qu'il y a encore quelques jours. « Ils avaient un assez beau temps ce matin, donc je pense qu’ils se sont dits, c’est le bon jour, il faut y aller. Et finalement, non, il neige », indique Alba Gistucci, gérante d’une location de skis.

Mais peu importe la météo, aujourd'hui, c'est la grande première d'Antoine sur des skis. « J’ai pas peur et puis je vais m’amuser, même si papa ne va pas prendre de skis. Ça glisse vite et j’aime bien quand ça va vite », explique le jeune garçon.

Météo capricieuse


Cette journée n'a rien à voir avec le reste de la saison. La station du Val d'Ese a souffert de la météo capricieuse. De fortes chutes de neige en décembre, et puis le redoux qui avait empêché les skieurs de profiter des pistes.



Un manque à gagner certain pour la station. Mais pas encore d'inquiétude pour les professionnels du secteur. « Il nous arrive de faire autant de chiffres en un mois qu’en deux. Les gens savent que ça va se terminer donc ils se précipitent en montagne s’il fait beau évidemment », précise Antoine Bernardini, directeur de la station du Val d'Ese.

Pour atteindre les chiffres de l'année dernière, soit plus de 20 000 visiteurs, il va pourtant falloir mettre les bouchées doubles. La station ferme ses portes à la fin du mois de mars. D'ici là, le soleil devrait refaire son apparition.


Sur le même sujet

Eccu'numia – Sports et loisirs, des marchés pleins de promesses

Les + Lus