DOSSIER - Sartène, terre de violence

12 assassinats ont été commis à Sartène depuis 2008. / © France 3 Corse ViaStella
12 assassinats ont été commis à Sartène depuis 2008. / © France 3 Corse ViaStella

Depuis 2008, 12 assassinats, 8 tentatives dont 3 cet été ont été commis à Sartène. La ville est confrontée à une spirale meurtrière. Pourquoi ? Quelles sont les bandes qui s’affrontent ? Où en sont les enquêtes ?

Par Angélique Mangon

12 assassinats, 8 tentatives dont 3 cet été… cela en 7 ans. Des chiffres qui soulignent la violence qui fait rage à Sartène.

Règlements de compte, incendie, tracts anonymes, depuis 2008, la ville sombre dans la violence. Conséquence d’une guerre entre deux bandes rivales.

D’un côté, une équipe se serait composée autour de Pierre Balenci, notamment condamné pour port d’arme lors du procès de la fusillade de la place Porta. De l’autre, un groupe se serait fédéré autour de Jean-Pierre Giacomoni, ancien employé de mairie en charge du camping municipal de Sartène.

Camping et bord de mer, objets des affrontements


Le camping est justement l’un des motifs des affrontements. Il est officiellement fermé pour cause de sécurité mais en réalité, le maire aurait décidé de sa fermeture après avoir reçu des menaces.

Autre motif des affrontements : Tizzano, bord de mer paradisiaque de Sartène où la concurrence entre les sociétés de gardiennage et de démaquisage est féroce.

Le procureur général assure que tous les moyens sont mis en oeuvre pour résoudre les enquêtes. D’après lui, c’est une question de temps.

Sartène : Terre de violence
Reportage de : Marie-Françoise Stefani, Stéphane Agostini et Sébastien Dufour. Intervenants : Babette Giacomoni, Soeur d'une victime ; Franck Rastoul, Procureur Général près la Cour d' Appel de Bastia ; Xavier Bonhomme, Procureur de la République d' Ajaccio ; Me Paul Sollacaro

 

Sur le même sujet

Les + Lus