Tourisme : en Corse, les vacanciers sont de plus en plus nombreux en septembre

La présence touristique est encore très forte et des socio-professionnels comptent bien améliorer leur chiffre d'affaires après un été parfois en demi-teinte. La clientèle de septembre qui est aussi attirée par les tarifs hôteliers qui baisse. Illustration à Piana. 

© Marc-Antoine Renucci/FTVIASTELLA
Dès le 1er septembre, la route des Calanques de Piana retrouve un certain calme. Mais elle reste le passage incontournable d'un début de vacances dans la région. « Nous sommes retraités, on essaie de trouver entre la fin de l’été et le début de l’automne. C’est agréable », sourit une touriste parisienne. 

Dans les rues du village et dans le bureau de l'office du tourisme pas de bousculade en ce week-end de transition. S’y croisent plutôt quelques touristes fraîchement débarqués et bien décidés à prolonger leur été en Corse. « J’ai pris une semaine, car en septembre, il fait toujours beau. Il n’y a pas de pluie, il y a moins de monde », indique une touriste originaire d’Arles. 

À l’office du tourisme, à partir de lundi, les demandes d'information sur les randonnées pédestres, la visite de Scandola, ou l'emplacement des plages vont reprendre leur vitesse de croisière. « Depuis deux ou trois ans on a un peu plus de monde au mois de septembre comparé à une dizaine d’années en arrière où c’était vraiment très calme. Maintenant on a beaucoup de retraités, ou des personnes sans enfant et les étrangers, des Canadiens, des Italiens », explique Nathalie Briot, conseillère en séjours à l'office de tourisme de Piana. 
 

Conditions d’accueil préférentielles


L'arrière-saison représente aussi une période primordiale pour les professionnels. Après un été en demi-teinte, les vacanciers de septembre représentent un pourcentage non-négligeable sur leur chiffre d'affaires. 

 
Tourisme : en Corse, les vacanciers sont de plus en plus nombreux en septembre


Ce soir-là 14 des 19 chambres de cet hôtel seront occupées et les conditions d'accueil préférentielles. « Pour une jolie chambre avec vue sur mer, en pleine saison, c’est une chambre à 110 euros et en basse saison vous allez la toucher à 70 euros ou 80 euros. C’est un gros avantage », explique Céline Ollivier, hôtelière à Piana.

Si l'arrière-saison semble bien partie, il faudra attendre la fin des vacances de la toussaint pour faire les comptes et savoir si le moral reste au beau fixe.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie