Covid19 : à l'Assemblée nationale, le député Colombani pose la question des faux pass sanitaires

Publié le
Écrit par France 3 Corse ViaStella

Ce mardi 4 janvier, le député corse Paul-André Colombani a interpellé le ministre de l'Intérieur quant à la circulation de faux pass sanitaires et aux failles de sécurité de certains sites internet.

"Que comptez-vous faire pour combler les failles de sécurité existantes et désactiver au plus vite les pass frauduleux en circulation ?", questionne le député corse Paul-André Colombani au ministre de l'Intérieur. Le député s'insurge notamment de la circulation de 182.000 vrais-faux pass sanitaires sur l'ensemble du territoire depuis l'instauration du document.

Si Gérald Darmanin n'a pas répondu à la question, il indique que les services de cyber enquêtes sont mobilisées pour venir à bout de ces pratiques. "Deux cyber enquêtes d'envergure ont été menée à Lyon et à Paris. Elles ont montré que des piratages des sites des médecins et des cabinets médicaux, et pas simplement de l'assurance-maladie, ont été responsables de ces faux pass sanitaires. Une vingtaine de dossiers ont été traités pour 150 trafiquants. Récemment, deux personnes ont été interpellées à Bordeaux à la demande du ministère de la Justice avec un bénéfice d'avoirs criminels de 2.8 millions d'euros pour engendrer ces faux pass", précise le ministre de l'Intérieur. 

Question Colombani Faux passes sanitaires ©Assemblée nationale

Sur le même thème, les députés devraient reprendre les débats autour du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal mardi dans la soirée. Ce pass vaccinal doit entrer en vigueur dès le 15 janvier prochain. Il prévoit notamment qu'un justificatif de statut vaccinal pour le Covid19 soit demandé aux personnes d'au moins 12 ans, en lieu et place de l'actuel pass sanitaire, pour accéder à un certain nombre de lieux. Pour obtenir le nouveau pass vaccinal, il faudra disposer d'un schéma complet.