[Documentaire] Parcourir le GR 20 avec un handicap visuel, un défi rendu possible par l'association "Vue (d') ensemble" !

Partir à la conquête du GR20, c'est pour grand nombre d'entre nous, un défi ! Car ce sentier de grande randonnée est considéré comme l'un des plus difficiles d'Europe. Que dire alors du pari que s'est lancée une dizaine de randonneurs alsaciens et corses, malvoyants et non-voyants. Leur objectif : réaliser un trek de 10 jours dans les montagnes corses. Un défi sportif, une aventure humaine et au-delà une victoire contre le handicap et pour la différence à découvrir dans le documentaire "Voir la Corse autrement" ce vendredi 3 novembre à 20h45 sur ViaStella.

Imaginez-vous au cœur de la montagne, sur les sentiers du GR20, sans voir réellement où vous mettez les pieds et sans pouvoir regarder la beauté des paysages ! C'est ce qu'a vécu en 2021 un groupe de malvoyants, parti pendant 10 jours en randonnée à travers la Corse. Le documentaire "Voir la Corse autrement" nous raconte ce défi qui puise son origine dans la volonté d'Yves Wansi, Président et co-fondateur de l’association alsacienne "Vue (d’) Ensemble". Atteint par ce handicap depuis l'âge de 10 ans, il dirige cette structure, qui associe malvoyants, non-voyants et voyants. Son leitmotiv : "la sensibilisation par l'action". Pour lui, perdre la vue ne doit pas être un frein à la réalisation d'activités. Son combat contre la sédentarisation des déficients visuels est rendu possible grâce à la diversité des regards et au partage d'expérience entre voyants et malvoyants. 

durée de la vidéo : 00h00mn33s
Yves Wansi, président de l'association "Vue (d') ensemble" définit la philosophie de cette structure qui regroupe malvoyants, non-voyants et voyants. ©France 3 Corse ViaStella

"Même sans la vue, on peut faire beaucoup de choses." 

Yves Wansi

Président de l'association "Vue (d') ensemble" et co-réalisateur du documentaire "Voir la Corse autrement"

Chaque année, "Vue (d') Ensemble" met en place de nombreuses activités, comme des ateliers de danse, de cuisine, d'escalade, de plongée et bien entendu l'organisation de randonnées. Car marcher dans des lieux qui peuvent paraitre hostiles pour des personnes malvoyantes leur permet de se dépasser et d'aller au-delà des limites imposées par le handicap. C'est alors que l'idée d'affronter l'un des sentiers les plus convoités d'Europe vit le jour. L'association alsacienne prend contact avec ses homologues "Ardevie", "Yvoir", "Du Sport Plein La Vue" et l'insulaire Luci, seule structure de ce type en Corse. Le but de ce séjour est de montrer que les malvoyants peuvent voyager. L’enjeu est simple : éliminer les différences, malvoyant et voyant vont vivre cet exploit ensemble. Une aventure à la fois individuelle et collective, challenge de chaque instant dans un cadre exceptionnel. 

Anne, Jean-Michel et Pierre, des personnes comme les autres.

Au fil des étapes, des différents paysages que l'on voit dans le documentaire, au fil des difficultés, chaque randonneur se dévoile et raconte son histoire : des parcours différents, des morceaux de vie bouleversée par le handicap. Et les émotions se bousculent. Certains ont perdu la vue progressivement, en pleine ascension professionnelle, d'autres sont malvoyants depuis leur plus jeune âge. Anne Will, est une ancienne professeure de mathématiques. C'est à la suite d'une rétinite pigmentaire, maladie génétique dégénérative de l'œil, qu'elle a perdu progressivement la vue. Désormais à la retraite, malvoyante et fière de l'être, elle nous parle de la relation avec son petit-fils, qui décrit son handicap comme un "super pouvoir". 

durée de la vidéo : 00h01mn31s
Pour les petits-enfants d'Anne Will, être malvoyante c'est un super pouvoir ! ©France 3 Corse ViaStella

Pour Jean-Michel Goncalves, animateur socio-éducatif de formation, perdre la vue a été un véritable cauchemar. Il a fallu tout réapprendre et la crainte de ne plus pouvoir faire ce qu'il aimait a pris le dessus. Il a abandonné son métier et ses passions comme le football et la musique. Il a laissé derrière lui la fanfare dans laquelle il officiait depuis des années. Un crève-cœur qui prendra fin au bout de 6 mois grâce à ses collègues musiciens. Ils ont réussi à le convaincre de réintégrer la fanfare avec la présence d'un guide. Aujourd'hui, Jean-Michel est masseur professionnel. À défaut d'utiliser la vue, il a développé le toucher comme outil de travail. Il dirige également l'association "Du Sport Plein La Vue". 

durée de la vidéo : 00h01mn10s
lorsqu'il a perdu la vue, Jean-Michel Goncalves a dû tout réapprendre... ©France 3 Corse ViaStella

Atteint de cécité depuis son enfance, Pierre Guillemin est accordeur de piano. Ce qui l'a marqué dès son plus jeune âge, c'est le regard des enfants sur son handicap. Ne sachant comment l'expliquer, il ne comprenait pas pourquoi il était différent. Il s'est petit à petit isolé et a perdu tout lien avec la société. En 2016, il rejoint l'association "Vue (d') ensemble" et reprend goût à la vie. Grâce à la randonnée, il retrouve des sensations physiques oubliées et une force qui le pousse à se dépasser. 

durée de la vidéo : 00h01mn12s
Malvoyant depuis son plus jeune âge, Pierre Guillemin se rappelle des moqueries de son enfance sur son handicap. ©France 3 Corse ViaStella

Ce documentaire, fort en émotions, nous fait voyager. Par les beaux paysages que nous voyons, mais surtout par les différents témoignages qu'il contient. Pour eux, le GR20 ne leur laisse pas des images plein la tête, mais des sensations qu'ils ne peuvent expliquer au monde des voyants. Ce que l'on retient de leur exploit c'est la résilience, le dépassement de soi et le vivre ensemble pour effacer les différences et lutter contre la discrimination. Le résultat de cette formidable aventure, c'est de faire évoluer le regard que la société porte sur le handicap visuel. 

📺💻📲 "Voir la Corse autrement", un documentaire signé Christine Stromboni et Yves Wansi, à voir vendredi 3 novembre à 20h45 sur ViaStella et en replay France.tv