La fête de la Nation corse célébrée et questionnée à Conca 

Le 8 décembre est le jour d'a festa di a Nazione. Pour célébrer le placement de la Corse sous la protection de l'Immaculée conception, des festivités ont été organisées cette semaine un peu partout dans l'île. Illustration à Conca, samedi. 

Le 8 décembre est le jour d'a festa di a Nazione. Pour célébrer le placement de la Corse sous la protection de l'Immaculée conception, des festivités ont été organisées cette semaine un peu partout dans l'île.
Le 8 décembre est le jour d'a festa di a Nazione. Pour célébrer le placement de la Corse sous la protection de l'Immaculée conception, des festivités ont été organisées cette semaine un peu partout dans l'île. © François-Albert Bernardi / FTVIASTELLA
Une foule immense s’est rassemblé sur le parvis de l’église de Conca, samedi 7 décembre, pour célébrer la fête de la Nation corse et l’immaculée conception. Une messe est célébrée par l’évêque de Corse, Monseigneur Olivier de Germay, en personne. Dans l’île, ce rendez-vous est désormais incontournable. 

 

Après le sacré, place au profane avec a granitula, et des explications historiques illustrées par des scénettes en costume.

Le fruit de longs mois de travail de la part de l'association en charge de l'organisation. « C’est une véritable communion. Dans l’île, ce rendez-vous est désormais incontournable. On ne regarde pas les âges et les opinions des uns et des autres. Ça va même au-delà de la religion, quelle que soit la confession, on a réussi à réunir tout le monde », se félicite Micheli Leccia, président de l'association A Punta di l'Ortu.
 

La Cunsulta d’Orezza n’a pas eu lieu ? 

Célébrer la fête de la Nation corse, est aussi l'occasion de questionner l'histoire et sa véracité. Au centre du débat une question : la fameuse Cunsulta d'Orezza plaçant la Corse sous la protection mariale est-elle un mythe ou une réalité ? « On part d’une supposée Cunsulta du 30 janvier 1735, il est probable qu’elle n’ait pas eu lieu, que le texte était l’œuvre d’une ou quelques personnes. Malgré tout, il est devenu aujourd’hui une fête très positive avec des valeurs d’inclusion, de partage, de communion », explique Andria Fazi, politologue.

​​​​​​​
La fête de la Nation corse célébrée et questionnée à Conca 


Historique ou symbolique, après tout, cela compte peu. L'important, pour la majorité de ceux qui fêtent le 8 décembre, c'est bien de célébrer et de réaffirmer une existence : celle de la Nation corse.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tradition culture histoire