Aleria : interpellés, les deux pilleurs avaient dérobé plusieurs centaines d'objets antiques

Vendredi 1er décembre, deux personnes ont été interpellées alors qu’elles venaient de procéder à des fouilles illégales sur le site d'Aleria. Plusieurs centaines d’objets et pièces antiques, ainsi que du matériel de détection, ont été retrouvés lors des perquisitions.

Plusieurs centaines d'objets et pièces antiques.C'est le butin de deux pilleurs, dérobé sur le site archéologique d'Aleria.

Tout commence en décembre 2022.

Une enquête est ouverte après la découverte de plusieurs fouilles illégales sur le site antique. "Les faits ciblent notamment la « ville romaine » avec la présence de signes caractéristiques de l’action de détectoristes", précise la gendarmerie de Haute-Corse.

Les investigations sont menées de front par les gendarmes du détachement de la section de recherches d’Ajaccio à Bastia appuyés par les militaires de la brigade d’Aléria et de la brigade de recherches de Ghisonaccia.

Matériel de détection

Vendredi 1er décembre, l'enquête aboutit. Deux personnes sont interpellées alors qu’elles venaient de procéder à plusieurs excavations. Elles sont placées en garde à vue. "Toute l'équipe est extrêmement soulagée de cette nouvelle. Mais plus largement ça ouvre sur la problématique du pillage qui est récurante en Corse et ailleurs. Pour nous c'est un fléau. On ne se rend pas compte de l'importance des contextes archéologiques et on considère les objets comme de simples arte fact", estime Julia Tristani,
directrice du Musée d'Aleria.

durée de la vidéo : 00h01mn50s
{} ©France Télévisions

Les perquisitions menées permettent de découvrir "plusieurs centaines d’objets et pièces antiques, ainsi que du matériel de détection". Les individus ont été présentés devant le procureur de la République de Bastia. Une information judiciaire a été ouverte. 

Les deux personnes interpellées pourraient être mises en examen à partir de jeudi. Elles encourent 7.500 euros d'amende et jusqu'à 10 ans de prison ferme. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité