Bruno Coulais, compositeur de musique de films, livre son expérience aux rencontres de Calenzana

L’association culturelle des rencontres de Calenzana a proposé dimanche une Master class avec le compositeur Bruno Coulais. Le musicien est connu pour avoir notamment créé les bandes originales du film « Les Choristes » ou encore du dessin animé « Caroline ».

Par France 3 Corse ViaStella

Des pierres frappées les unes contre les autres, une guimbarde et une comptine chantée par une voix enfantine, c’est la recette de Bruno Coulais pour faire frissonner son public. « J’essaie de temps en temps de prendre des éléments de l’enfance dans la musique pour créer ou du fantastique ou au pire de l’angoisse. Parfois, une simple boîte à musique, un jouet, une petite comptine peut vous créer beaucoup plus d’angoisse qu’une armée de contrebasses », précise le compositeur.

Bruno Coulais est friand de détournements musicaux. Parmi eux : faire passer les chanteurs polyphoniques d’A Filetta pour des chanteurs tibétains avec la bande originale « D’Himalaya enfance d’un chef ». Entre le groupe corse et le compositeur, le courant est vite passé.

C’est toujours avec émotion qu’ils se souviennent de leur collaboration « Don Juan ». « En deux, trois jours tout à éclos de manière naturelle et belle. C’était, je crois, un des moments musicaux les plus forts pour moi, de ma vie », souligne Bruno Coulais.


Musique à l’image


Membre du groupe, Jean Sicurani est aussi président des rencontres de musique classique et contemporaine de Calenzana. À l’automne prochain, un nouveau projet naîtra : une académie de musique à l’image.

« Bruno Coulais va venir et il y aura des ateliers d’écriture de composition. Mais il n’y aura pas que Bruno Coulais, on aura aussi d’autres compositeurs de musique à l’image français ou étrangers, corses aussi certainement. On va faire un appel assez large et puis des professionnelles de l’enregistrement, des musiciens de studio pendant une semaine autour de la musique à l’image », précise Jean Sicurani.

Un programme qui permettra donc d’écrire de belles pages de musique.


Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

toute l'actu musique

"Bastia 1975, les lendemains d'Aleria" - Extrait

Les + Lus