Bannière résultats municipales

Association Victoria : le parquet de Bastia ouvre une enquête préliminaire pour fraude électorale

Le deuxième tour est passé, mais le feuilleton des municipales n'est pas terminé. L’association Victoria, accusée de manoeuvres électoralistes, avait fait polémique. Une plainte contre X avait été déposée, c'est maintenant le parquet de Bastia qui ouvre une enquête. 

 

Le prospectus laissé par l'association avec les colis alimentaires où figurait le même numéro de portable que celui affiché sur les tracts de la liste Unione per Bastia
Le prospectus laissé par l'association avec les colis alimentaires où figurait le même numéro de portable que celui affiché sur les tracts de la liste Unione per Bastia © France 3 Corse ViaStella
L'affaire avait animé une partie du second tour, et affecté la campagne de Sébastien de Casalta. 
L'association Victoria, installée dans les quartiers Sud de Bastia, avait pour tâche de financer le Parti Radical de Gauche. 

Œuvre caritative ?

Problème, entre les deux tours des municipales, Victoria avait mué en association caritative. 
Pour venir en aide aux habitants des quartiers les plus défavorisés, selon Victoria. 
Pour influencer les électrices et les électeurs des quartiers Sud, primordiaux dans la conquête de la mairie, selon ses adversaires. 
La polémique avait valu quelques mordantes passes d'armes sur les réseaux sociaux. 

Ou fraude électorale ?

C'est la justice qui aura le dernier mot de cette histoire. 
Une plainte contre X avait été déposée par un ancien avocat bastiais à quelques jours du deuxième tour de l'élection. 
Conséquence, le parquet de Bastia vient d'ouvrir une enquête préliminaire pour fraude électorale, et a confiée cette enquête à la police judiciaire de Bastia...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter