• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia : débuts des travaux du futur kiosque de restauration à l’Annonciade

Projection du futur kiosque et ses terrasses dont les travaux sont assurés par le cabinet bastiais "Studio JDP Architecte" et une entreprise locale. / © JDP Architecte
Projection du futur kiosque et ses terrasses dont les travaux sont assurés par le cabinet bastiais "Studio JDP Architecte" et une entreprise locale. / © JDP Architecte

Un kiosque de restauration ouvrira en juin dans le parc de l’Annonciade à Bastia. Les travaux ont commencé cette semaine sur fond de polémique.
 

Par Maia Graziani

Depuis ce lundi, des travaux ont débuté dans le parc du Fangu à Bastia pour construire un kiosque de restauration. Si elle ne s’oppose pas à l’idée, l’opposition municipale dénonce le manque de concertation de la mairie autour du projet.
 

Une AOT de quinze ans


Le porteur de projet, Michel Moscardini, a obtenu une autorisation d’occupation temporaire de la mairie pour exploiter cette parcelle communale. Une AOT délivrée pour une période de quinze ans, en contrepartie d’une redevance.

Pour construire cet établissement, le cahier des charges - fixé par la commune et l’architecte des bâtiments de France - était très strict et nécessitait des investissements lourds. Coût du projet : 350.000 euros. Une somme intégralement supportée par Michel Moscardini.
 

Des circuits courts à tous les niveaux


Le credo de ce dernier ? Privilégier les circuits-courts. Pour construire son kiosque et ses grandes terrasses, il a fait appel au cabinet bastiais "Studio JDP Architecte" et à une entreprise locale qui propose des maisons démontables en bois.

Côté cuisine, il proposera une carte végétale à partir de produits bio et locaux. Petits déjeuners le matin, brasserie le midi, crêpes et gaufres dans l’après-midi.

Des usagers plutôt favorables


La plupart des usagers du parc que nous avons rencontrés se réjouissent du projet. Comme un papa qui "trouve que c’est une bonne chose parce que c’est vrai qu’il n’y a rien dans le quartier au niveau des enfants" ou encore une dame de l’Annonciade enthousiaste et émue de voir "que le quartier ne se perde pas".

D’autres usagers restent plus réservés, comme cette jeune femme qui pense que ce kiosque "va venir casser le parc qui normalement est censé être un lieu de tranquillité et de balade".


L’opposition municipale attaque la méthode de la mairie


Francis Riolacci, conseiller municipal d’opposition, dénonce un manque de concertation de la part de la majorité municipale. Il ne s’attaque pas au projet en lui-même, mais selon lui  "la mairie vante sa pratique de la démocratie participative, du travail des comités de quartier (…), mais en l’occurrence il n’y a rien eu de fait de ce côté-là".

Des accusations que la mairie réfute. Paul André Gianecchini, directeur général adjoint "citoyenneté et proximité" rappelle que deux appels à manifestation ont été publiés en 2017 et 2018, et que toute la publicité légale a été faite autour de ce projet. Il rappelle également qu’en octobre dernier, le maire avait répondu aux questions d’un membre du conseil de quartier de l’Annonciade concernant le projet.
 

 

Sur le même sujet

Université de Corse : le doctorat, un atout pour se positionner sur le marché de l’emploi ? 

Les + Lus