• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia : Jean-Pierre Deriu, un éleveur passionné à la recherche de l'oiseau rare

Jean-Pierre Deriu a commencé à élever des oiseaux à l'âge de 4 ans grâce à son père, passionné. / © Maia Graziani/France 3 Corse ViaStella
Jean-Pierre Deriu a commencé à élever des oiseaux à l'âge de 4 ans grâce à son père, passionné. / © Maia Graziani/France 3 Corse ViaStella

Jean-Pierre Deriu possède près de 700 volatiles dans sa maison située à Ville-di-Pietrabogno, sur les hauteurs de Bastia. Ce féru d'ornithologie a déjà raflé de nombreux titres mondiaux et participera aux championnats du monde en janvier 2018. Rencontre.

Par France 3 Corse ViaStella

Environ 700 oiseaux sont sous la protection de Jean-Pierre Deriu. « Regardez-moi ces merveilles ! », s'exclame-t-il en entrant dans la volière, située en contre-bas de sa maison.

Parmi ces merveilles, des chardonnerets major de Sibérie, des chardonnerets élégants, endémiques de Corse... Mais aussi des serins du Mozambique, des roselins du Mexique, accompagnés de tarins de Magellan et des verdiers de l'Himalaya.

Autant d'oiseaux que Jean Pierre Deriu regarde avec amour et soigne avec passion.

« Pour rester proches comme ça, il faut être en confiance, qu'ils vous fassent confiance, je crois que c'est le secret », explique-t-il. Selon les périodes de l'année, cet ornithologue amateur consacre entre deux et huit heures par jour à ses petits trésors à plumes.

Des oiseaux nés en captivité


Lorsque de nouveaux spécimens rejoignent l'élevage, ils passent par une volière spéciale, dite « de quarantaine » pour un temps d'adaptation.
Tous, sans exception, sont nés en captivité. « Il est totalement interdit de prélever », rappelle Jean-Pierre Deriu avec force. « Si je peux passer un message, je dois dire à tous les passionnés qu'il est interdit de prélever. »

 

Un élevage unique en Corse


Pour aménager son élevage, il a investi plusieurs milliers d'euros. De quoi offrir un hébergement quatre étoiles à ses protégés. La santé et le bien-être des oiseaux. Ici, c'est une priorité.

Car Jean-Pierre Deriu est le seul en Corse à avoir l'autorisation d'élever des oiseaux non-domestiques. Dans ces cages, il garde jalousement les plus beaux d'entre eux. Des graines de champion qu'il présentera aux concours internationaux en janvier 2018 en Italie. Certains sont des modèles uniques, issus de l'hydridation. « Il a été champion du monde à Almeria et en Hollande, deux années de suite. Il a fait la une des journaux spécialisés. »

Onze titres remportés en cinq ans


Jean-Pierre Deriu, le seul éleveur d'oiseaux d'espèces non-domestiques en Corse
Intervenant : Jean-Pierre Deriu, éleveur d'oiseaux. - France 3 Corse ViaStella - Maia Graziani, Flora Battesti, Joseph Ienco


L'homme collectionne les oiseaux et les médailles. En cinq ans, il a déjà remporté onze titres de champion du monde.
Pour arriver à ce résultat, il faut être patient, méthodique… et rusé.

Le secret d'un mariage arrangé ? Les dortoirs séparés. Mâles d'un côté, femelles de l'autre. Ils ne feront connaissance qu'en mars, avec le partenaire que Jean-Pierre leur aura choisi.

La prochaine naissance hybride attendue est celle de d'une femelle bec croisé et d'un mâle venturon.

En attendant, il s'occupe d'autres poussins, un peu plus communs, avec l'aide de sa fille Macha. À trois ans et demi, elle a déjà la passion.

Sur le même sujet

Ajaccio : du monde sur les plages pour profiter du beau temps du mois de juin 

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer