Assomption : la Sainte Marie, un moment toujours aussi particulier pour les catholiques de Corse

Publié le Mis à jour le

L'Assomption est l'un des moments forts de la vie des catholiques. En Corse, plus encore qu'ailleurs.

"La Vierge Marie, par une grâce spéciale, est parvenue au ciel avec son corps et son âme. C'est dire la beauté de la Vierge, cette beauté de sa vie absolument donnée à Dieu et aux autres, parce qu'elle accepte d'être la mère du Christ, rédempteur du monde". 

Pas un siège n'est libre dans la cathédrale Sainte Marie, à Bastia, lorsque le chanoine Pinelli débute la troisième messe de la journée, la messe solennelle, peu après 10h30. Dans la nef latérale de droite trône la majestueuse statue en argent de Marie, dont les plus anciens affirment qu'elle a coûté "plus de 17.000 francs à l'époque". 

Avant la messe, les Bastiaises et les Bastiais, l'un après l'autre, sont venus se recueillir devant la statue, qui sera ce soir, après les louanges vespérales, portée en tête de la procession. 

Un culte omniprésent

Pour tous les catholiques, l'Assomption, 15 août, est une fête majeure du calendrier liturgique. Elle célèbre "la montée au ciel de Marie, dans la gloire de Dieu", nous rappelle Pierre-Louis, un fidèle de la paroisse. Mais en Corse, elle revêt une importance particulière. 

Marie, c'est la douceur, et le combat pour la vie.

Monseigneur Bustillo, évêque de Corse

Marie-Thérèse, 81 ans, montre les nombreuses représentations de Marie dans l'église : "Ici, on est à Sainte-Marie, c'est vrai. Mais partout en Corse, vous trouverez des statues et des tableaux représentant la mère de Dieu. Dans les églises, mais aussi sur les routes, en montagne, dans les quartiers des villes, dans les rues des village. Il y a le pèlerinage de Lavasina, a madonna di Pancheraccia, la Santa du Niolu, les célébrations de Calvi, de Bonifacio, de Bocognano..." 

Sa sœur sourit : "Et puis il y a le Dio vi salvi Regina, notre hymne, il est dédié à Marie. C'est pas rien !" 

Reine de Corse

Monseigneur Olivier de Germay, évêque de Corse en 2014, le reconnaissait sans peine : "Le lien entre la Corse et la Vierge Marie est particulier. Il y a un attachement très fort pour celle qui est reconnue comme la reine de Corse".

Si Sainte Julie est la sainte patronne de la Corse, l'île a été placée, lors d'une consulta, le 30 janvier 1735, sous la protection de Marie, la "Madre Universale" du Dio. Et 8 septembre, jour de l'immaculée conception, a été décrété fête nationale, à la même époque. 

Aujourd'hui encore, pour les scolaires, cette date est considérée, en Corse, comme un jour férié. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité