• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Borgo : pas de libération conditionnelle pour Tommy Recco

Le centre pénitentiaire de Borgo (Haute-Corse). / © K. SERRERI / FTVIASTELLA
Le centre pénitentiaire de Borgo (Haute-Corse). / © K. SERRERI / FTVIASTELLA

"Tommy Recco", l’un des plus vieux détenus de France, reste en prison. La cour de cassation a rejeté la demande de libération conditionnelle de Joseph-Thomas Recco, dit "Tommy" Recco, 84 ans, détenu au centre pénitentiaire de Borgo (Haute-Corse).

Par France 3 Corse ViaStella

La cour de cassation avait été saisie d'un recours contre l'arrêt de la chambre d'application des peines de la cour d'appel de Bastia qui avait refusé en octobre 2017, la demande de libération conditionnelle pour raisons de santé de Tommy Recco.

Les magistrats ont en outre fixé à deux ans le délai pendant lequel Tommy Recco ne pourra pas présenter une nouvelle demande. Son avocat, Me Jean-Sébastien de Casalta, a fait savoir qu'il déposerait une nouvelle demande d'aménagement de peine dès que possible, faisant état de l'état de santé dégradé de son client. 

L'octogénaire a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en juin 1983 par la cour d'assises du Var à Draguignan pour deux triples meurtres qu'il a toujours niés: celui de trois caissières d'un supermarché de Béziers (Hérault) le 22 décembre 1979, et celui d'une fillette, de son père et d'un de leurs voisins, commis à Carqueiranne (Var) le 18 janvier 1980.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse : recrutements toujours plus difficiles pour les emplois saisonniers 

Les + Lus