La fracture numérique au cœur des préoccupations des maires de Haute-Corse

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella
durée de la vidéo: 01 min 38
La fracture numérique, au centre des préoccupations de l'assemblée des maires de Haute-Corse ©France 3 Corse ViaStella

L'assemblée générale des maires de Haute-Corse avait lieu ce samedi à Borgo. Les élus ont signé une convention avec un opérateur internet pour lancer une nouvelle application de suivi de l'état du réseau internet.

Campile, 160 habitants répartis sur plusieurs hameaux et un accès internet quasiment inexistant. Une situation qui appartient heureusement au passé puisque la commune s’est récemment de deux antennes satellites. Pour le maire de la commune, Jean-Marie Vecchioni, l’ouverture au numérique est un enjeu économique majeur pour les communes rurales.

Avec cette installation, le réseau est passé de 2 à 40 mégas.

On avait un jeune couple qui s’était installé pour faire du télétravail, et il leur fallait au moins 10 mégas…

Jean-Marie Vecchioni

Pour lutter contre cet isolement, le maire a également mis à disposition des habitants une salle multimédia avec wifi.

Cet exemple illustre la difficulté pour les petites communes rurales à rester attractives et à se doter d’un réseau internet viable. Cette thématique de la fracture numérique était au centre de la réunion des maires de Haute-Corse à Borgo.

Les élus ont signé une convention avec l’opérateur Orange pour avoir accès à une nouvelle application mobile. Cet outil permettra aux maires d’avertir directement l’opérateur s’ils rencontrent un problème sur le réseau dans leur commune.

Un moyen de réduire la fracture numérique entre les grandes agglomérations et les petites communes, et un meilleur suivie du signal dans les communes de Haute-Corse.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.