• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un cas de harcèlement scolaire dans un collège à Bastia fait réagir l'Académie

Un cas de harcèlement scolaire dans un collège de Bastia fait réagir l'Académie
Avec Frank Lecomte, premier secrétaire FCPE de Haute-Corse; Marc Botin, référent de l'inspection académique contre le harcèlement. - France 3 Corse ViaStella - Frédéric Danesi et Pascal Alessandri

Un collégien a récemment déclaré être victime de harcèlement scolaire dans une vidéo publiée sur internet. Comme lui, une dizaine de cas de harcèlement sont signalés chaque année en Corse.

Par France 3 Corse ViaStella/YL

Derrière les grilles des collèges et les chahuts de la récréation, se jouent parfois des drames invisibles.

Des moqueries sur le physique aux phénomènes d’exclusion d’un groupe de copains, le harcèlement scolaire prend différentes formes, mais toutes peuvent avoir des conséquences terribles sur le développement des adolescents.

Un élève du collège Simon Vinciguerra, à Bastia, a récemment déclaré être victime de brimades physiques et morales dans une vidéo publiée sur internet.

Comme lui, une dizaine de cas sont signalés chaque année dans l’académie de Corse. Mais toutes les victimes de harcèlement scolaire n’osent pas forcément briser le silence.

Pour le responsable FCPE en Haute-Corse, la prise de parole est fondamentale pour la victime.

Le harcèlement n’est pas tout de suite décelé, c’est ça le vrai problème. Souvent on peut remarquer un décrochage scolaire, un enfant qui s’isole, et là j’alerte un peu les parents.

Frank Lecomte, FCPE Haute-Corse

Mais les élèves réagissent différemment au harcèlement et certains signaux mettent parfois du temps à se manifester. A l’inspection académique de Haute-Corse, des mesures ont déjà été prises. L’objectif est d’impliquer les acteurs du monde scolaire, le personnel éducatif, les CPE, les infirmières et de les encourager à être attentifs à ces signaux.

La lutte contre ce phénomène se fait également à travers des campagnes de spots diffusés à l’initiative du ministère de l’Education nationale.

Mais le harcèlement scolaire ne se fait pas seulement au sein des établissements. Il est aussi de plus en plus virtuel, contamine les réseaux sociaux et peut là aussi avoir des conséquences terribles.

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus