Changement d'heure : c'est ce week-end

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S.

Dans la nuit du samedi 26 mars au dimanche 27 mars, l'heure sur les horloge avance de 60 minutes. Si le cadran affiche deux heures du matin, il faudra le régler à trois heures. Résultat : on perd une heure de sommeil lorsque l'on se réveille à heure fixe mais le soir, on gagne une heure de luminosité.

C'est un rituel qui est loin de faire l'unanimité. Dans la nuit du samedi 26 mars au dimanche 27 mars, l'heure change.A deux heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche, les horloges avanceront de 60 minutes : il sera trois heures. Ceux qui se lèvent à heure fixe dormiront donc "une heure de moins". En fin de journée gagnera par contre une heure de luminosité en fin de journée, il y aura une heure de luminosité en plus.

Généralement, le changement se fait automatiquement sur les appareils électroniques. Mais il faudra veiller à harmoniser les montres, horloges, et pendules si vous ne souhaitez pas rater vos rendez-vous.

Un système contesté

Le changement d'heure deux fois par an est très contesté pour son effet sur les rythmes biologiques, notamment par des médecins ou des parents d'enfants en âge scolaire.

Déjà utilisé dans la première moitié du XXe siècle, le changement d'heure a été réinstauré en France à la suite du choc pétrolier de 1973-1974. Depuis 1998, les dates de changement d'heure ont été harmonisées au sein de l'Union européenne. Dans tous les pays membres, le passage à l'heure d'hiver s'effectue le dernier dimanche d'octobre et le passage à l'heure d'été, le dernier dimanche de mars.

Changer le changement d'heure

En mars 2019, les eurodéputés ont voté pour la suppression du changement d'heure saisonnier. La décision doit être validée par chaque état membre de l'UE pour savoir si l'heure d'été ou l'heure d'hiver sera conservé.

Mais les Etats ne s'accordant pas et la crise du Covid-19 est passée par là.

Il faut notamment inciter les pays à harmoniser leur choix d'heure légale, afin d'éviter d'aboutir à un patchwork de fuseaux horaires entre voisins.

En France, une consultation en ligne organisée en 2019 par l'Assemblée nationale avait reçu plus de deux millions de réponses, massivement (83,74%) en faveur de la fin du changement d'heure. Quant à l'heure à laquelle rester toute l'année, c'est celle d'été (en France UTC +2) qui a eu la préférence de 59% des participants.

Dans tous les cas, pour l'année 2022, les changements d'heures sont maintenus, en été comme en hiver.

L'actuel système ne concerne pas les territoires d'Outre-mer, qui ne changent jamais d'heure (à l'exception de Saint-Pierre et Miquelon, qui se cale sur le Canada voisin). En effet, la plupart d'entre eux se trouvent sous des latitudes où les écarts d'ensoleillement sont faibles au long de l'année, contrairement à l'Europe.

Le changement d'heure n'est pas controversé qu'en Europe. Le Sénat américain a ainsi voté le 15 mars un projet de loi pour abandonner définitivement l'heure d'hiver et rendre celle d'été permanente. Mais, pour entrer en vigueur, il devra encore être voté par la Chambre des représentants puis promulgué par le président Joe Biden.