Affrontements à Corte entre jeunes nationalistes corses et forces de l'ordre

03/12/14 - Affrontements à Corte entre jeunes nationalistes corses et forces de l'ordre / © FTVIASTELLA
03/12/14 - Affrontements à Corte entre jeunes nationalistes corses et forces de l'ordre / © FTVIASTELLA

Des affrontements ponctués de jets de cocktails Molotov et de tirs de grenades lacrymogènes ont opposé mercredi à Corte (Haute-Corse) des jeunes militants nationalistes corses aux gendarmes mobiles en marge d'une manifestation pour dénoncer "le racisme anti-Corse".

Par Grégoire Bézie avec AFP

Les manifestants s'étaient rassemblés vers 14h à l'appel de l'organisation Ghjuventu Indipendantista (Jeunesse indépendantiste), pour dénoncer "les discriminations faites au peuple corse", après l'affaire de la Bandera

Une centaine de jeunes, au visage parfois recouvert de foulards ou de cagoules, ont affronté un barrage de gardes mobiles (GM) protégeant la sous-préfecture, à l'extrémité du cours Paoli où s'était déroulée, dans le calme, la manifestation.

Après avoir lancé des pierres et des pétards sur les GM en tenue anti-émeutes et protégés par leurs boucliers en plexiglas, les manifestants ont enflammé des pneus sur la chaussée et lancé des cocktails Molotov sur les gendarmes qui ont répliqué par des tirs nourris de grenades lacrymogènes.

Deux camions militaires positionnés sur le barrage et atteints par des bouteilles incendiaires ont commencé à prendre feu mais celui-ci a pu être éteint par des gendarmes. Les militaires ont alors chargé les manifestants mais sans parvenir à procéder à des interpellations.

Intervenant par petits groupes très mobiles, les jeunes nationalistes ont ensuite harcelé les gendarmes en les insultant durant près de deux heures. Ils ont brûlé un amas de pneus sur le cours Paoli, puis dressé une barricade de palettes de bois et de bennes à ordures à laquelle ils ont mis le feu. Ces obstacles ont été dégagés sans incident par les pompiers.

Les vitres blindées d'une agence bancaire du cours Paoli ont été défoncées par les manifestants.

Heurts entre manifestants et gendarmes à Corte
Compte rendu Mélody Locard


En fin d'après-midi, un calme relatif est revenu, les incidents n'ayant pas fait de blessés. Une centaine de gendarmes mobiles étaient toujours déployés au centre de la capitale historique de la Corse.

Aux cris, en langue corse, de "Etat français, assassin", "Notre terre n'est pas à vendre" et "Indépendance", quelque 400 jeunes avaient participé en début d'après-midi à la manifestation organisée par la Ghjuventu Indipendentista (Jeunesse indépendantiste) pour dénoncer les "discriminations" dont est victime le peuple corse et réclamer de droit de vivre dans l'île.

Manifestation à Corte à l'appel de l'organisation Ghjuventu Indipendantista





A lire aussi

Sur le même sujet

François-Frédéric Navarra vainqueur de la 16e édition du rallye du Nebbiu

Les + Lus