• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corte : le diplôme d'État de professeur de danse est organisé pour la première fois en Corse

Au programme : dispenser un cours de 30 minutes avec des enfants pour les initier à la danse. / © François-Albert Bernardi / FTVIASTELLA
Au programme : dispenser un cours de 30 minutes avec des enfants pour les initier à la danse. / © François-Albert Bernardi / FTVIASTELLA

Dernières répétitions pour quatre danseuses insulaires. Mardi 18 juin, elles tenteront d'obtenir leur diplôme d'État de professeur de danse. Pour la première fois, elles passeront leur épreuve finale en Corse alors qu'elles devaient se rendre à Montpellier auparavant.

Par France 3 Corse ViaStella

À l'aise, Anna maîtrise son cours de danse avec sérénité. Cette jeune étudiante n'est pas encore professeur, mais elle espère l'être dans quelques jours. Aujourd’hui, c'est sa dernière répétition.

Au programme : dispenser un cours de 30 minutes avec des enfants pour les initier à la danse. « Je suis plutôt contente, les élèves sont restés calmes et attentifs du début à la fin de la séance. Il n’y a pas eu trop d’écarts de comportement, je suis assez contente de moi », explique Anna. 
 
Corte : le diplôme d'État de professeur de danse est organisé pour la première fois en Corse
Intervenants -Anna Orizoli, Etudiante, prépare diplôme de professeur de danse ; Manon Baldi, Etudiante, prépare diplôme de professeur de danse ; Celine Giovannoni, Encadrante, responsable de la filière STAPS. Equipe - Pierrick Nannini ; François-Albert Bernardi ;Julien Castelli.


Autre épreuve pour obtenir son diplôme : mener un cours de danse plus technique avec des danseurs confirmés. Cette fois, c'est Manon qui s'en charge.
 

« Enrichir la danse en Corse »


Elle espère décrocher son diplôme d'état de professeur de danse en jazz pour en faire son métier. « Si j’y parviens pourquoi pas partir sur d’autres continents, d’autres villes pour apprendre des pédagogies différentes et les ramener ici pour les ramener ici et enrichir la danse en Corse », espère-t-elle. 

Derrière son bureau, Céline Giovannoni note les petites imperfections. Professeur de danse, responsable de la filière Staps à Corte, elle encadre les quatre filles qui préparent ce diplôme. « La danse a toujours été prégnante en Corse en général et en Staps aussi. Si on en est là, c’est qu’il y a toujours eu des options danse et la danse est obligatoire en Staps en première année », explique la professeure. 

Pour la première fois, c'est en Corse que se dérouleront ces deux épreuves finales pour devenir professeur de danse. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les candidates insulaires.


 

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Université de Corse : à Corte, les étudiants commencent à s’installer

Les + Lus