Présidence de l'Université de Corse : un fauteuil pour trois ?

En janvier prochain, Paul-Marie Romani, qui terminera son second mandat, cèdera sa place. Personne ne s'est officiellement déclaré candidat à sa succession. Mais chacun, et chacune, avance ses pions. Une réunion se tient aujourd'hui à Corte qui pourrait permettre d'y voir plus clair.
Dominique Verdoni, Nanette Maupertuis, et Christophe Storaï
Dominique Verdoni, Nanette Maupertuis, et Christophe Storaï © viastella
Une élection pour la présidence de l'université, c'est comme toutes les élections. 

Avant les candidatures officielles, on consulte, on tâte le terrain, on dévoile ses ambitions, mais sans trop en dire...
Les élections, c'est dans trois mois, et le temps de la campagne n'est pas encore venu. 

Alors autant jauger les forces en présence, et les potentiels adversaires. 
 
Election du président de l'Université de Corse

Des noms se détachent clairement, qui pourraient constituer le trio de candidats :Dominique Verdoni et Nanette Maupertuis sont de sensibilité nationaliste. La première est depuis trente ans l'une des figures de l'université de Corte. La seconde, engagée en politique, devrait quitter l'ATC si elle se présentait. 

Christophe Storaï, lui, pourrait, pour se faire une place dans la lutte pour le poste, emprunter la voie apolitique, promettant d'aborder la présidence loin de toute logique partisane. 
 
Paul-Marie Romani, président de l'université de Corse jusqu'en mars prochain
Paul-Marie Romani, président de l'université de Corse jusqu'en mars prochain © Viastella

Pour l'heure, c'est le statu quo.
Mais les choses pourraient peut-être devenir plus concrètes rapidement. 

Paul-Marie Romani qui n'a pas fait savoir vers qui irait sa préférence, tient une réunion avec les cadres de la fac aujourd'hui.

A l'ordre du jour : 
Les élections.
 

L'université de Corse, de 1981 à aujourd'hui

Histoire de l'Université de Corse

 
Comment est élu le président de l'Université de Corse ?
Le président est élu par le conseil d'administration de l'Université. Il est élu pour quatre ans, et le mandat est reconductible une fois. 
L'université comptait, lors de la rentrée 2019, 4.700 étudiants. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société