• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un couple de vacanciers braqué pour 20 euros à Bastia

Deux jeunes touristes ont été braqués dans un immeuble du centre-ville de Bastia (Haute-Corse). / © G. LEONETTI / FTVIASTELLA
Deux jeunes touristes ont été braqués dans un immeuble du centre-ville de Bastia (Haute-Corse). / © G. LEONETTI / FTVIASTELLA

Deux jeunes vacanciers, qui venaient de débuter leur séjour en Corse, ont été dépouillés sous la menace d'une arme par un homme seul, vendredi après-midi à Bastia (Haute-Corse). L'agresseur est reparti avec 20 euros.
 

Par S. BONIFAY / FTVIASTELLA

Tout, pourtant, semblait bien commencer. Un soleil radieux, une légère brise marine, les rues animées du cœur de Bastia, entre le Marché et la Rue Napoléon. Un premier contact rêvé avec l’île de Beauté, pour un couple de jeunes touristes, âgés d’une vingtaine d’années.

Très vite, le rêve va virer au cauchemar. Il est 13h45 quand le couple pose ses valises Rue Casale, dans le petit appartement loué pour quatre jours. Le jeune homme et sa petite amie font le tour du propriétaire avec leur logeuse, histoire de se familiariser avec les lieux. 
 

Un homme en capuche avec une arme de poing

Selon  nos informations, c’est à ce moment que l’on frappe à la porte. Le jeune homme pense que c’est la dame qui les a reçus pour leur remettre les clés, et qui a oublié de leur signaler un détail.  

Mais face à lui, c’est un homme qui se tient dans l’encadrement de la porte. Le visage dissimulé en partie par la capuche d’un haut de jogging. A son poing, une arme à feu. Le visiteur ne leur laisse pas le temps de réaliser ce qui leur arrive. Il les menace de son pistolet, en exigeant de l’argent.

Paniqués, les deux jeunes gens lui tendent un billet de vingt euros. Ce maigre butin en poche, leur agresseur tourne les talons, quittant à vive allure la petite cour intérieure où se trouve l’appartement.

La police, prévenue par téléphone, se rend sur les lieux peu avant 14h30. Durant plus d’une heure, les officiers de la PJ ont recueilli les témoignages des deux victimes, avant d’effectuer une enquête de voisinage.

Aux environs de 16 heures, le couple a été emmené au commissariat de Bastia pour la prise des dépositions.
 

"J'ai cru que c'était une blague"

"Les pauvres enfants, ils ont 19 ans, un petit couple tout mignon, adorable qui débarque en Corse pour passer quelques jours de vacances, ils sont traumatisés", a réagi leur logeuse.

"30 secondes après que je les ai laissés, ils m'ont appelée pour me dire que quelqu'un avait tapé à la porte et les avait braqués avec un pistolet. J'ai cru que c'était une blague."

Je suis vite descendu les rejoindre pour ne pas les laisser seuls. Déjà qu'en Corse on nous fait une sacrée réputation, les pauvres petits, j'ai voulu les rassurer. Ils voulaient s'en aller, s'enfuir, je les ai convaincu d'attendre et d'appeler la police". 

Aucun doute, ce jeune couple de vacanciers se souviendra de ses premières vacances en Corse…

 

Sur le même sujet

Oscaro racheté par la maison mère d'Autodis

Les + Lus