Albert Cartier : "il n'y a pas d'alibi à se chercher. Le FC Bastia Borgo doit faire plus, et mieux".

La défaite du FCBB face à Boulogne est douloureuse. Au-delà des trois buts encaissés sur sa pelouse, elle vient surtout confirmer le début de saison calamiteux du club rouge et noir. Pour l'entraîneur, Albert Cartier, il est urgent de trouver des solutions.
Le FC Bastia-Borgo, dans l'impossibilité de décrocher sa première victoire face à l'US Boulogne
Le FC Bastia-Borgo, dans l'impossibilité de décrocher sa première victoire face à l'US Boulogne © Xavier Grimaldi, PHOTOPQR/CORSE MATIN/MAXPPP

Albert Cartier est resté plus d'une demi-heure dans les vestiaires, avec ses joueurs, après le coup de sifflet final. En conférence de presse, le coach restera évasif sur la tonalité de la discussion : 
"On a passé pas mal de temps ensemble, c'est vrai. J'ai parlé, certains ont parlé. Il y a eu une remise en question de chacun. Il faut s'analyser soi-même, et repartir, parce que le chemin est encore long, et qu'il reste beaucoup de travail à faire".

Mise au point

On n'en saura pas plus, mais on imagine que la mise au point a été énergique. Une chose est sûre, elle était nécessaire. Le FC Bastia-Borgo est bon dernier de son championnat de National, avec 2 points pris en six rencontres, durant lesquelles il a marqué 5 fois, et encaissé 12 buts...

Albert Cartier est le coach du FCBB depuis mars 2021.
Albert Cartier est le coach du FCBB depuis mars 2021. © Xavier Grimaldi, MAXPPP

Alors pas question de se cacher derrière de fausses excuses. Certes, les coéquipiers de Cropanese méritaient peut-être mieux hier soir que ce cinglant 0-3 à domicile. Ils sont tombés sur un gardien boulonnais, Pontdemé, infranchissable. Mais pour Cartier, c'est presqu'un détail. 
"Dire qu'on n'a pas eu de réussite, pour moi ce n'est pas suffisant. Il n'y a pas d'excuses ou d'alibi à chercher. On doit faire plus et mieux. On n'a pas été bons. Même si on n'a eu des occasions. On n'a pas été bons dans les intentions, dans la mise en difficulté de l'adversaire".  

Gagner point par point

Albert Cartier ne cherche pas à masquer ses inquiétudes. Mais, il l'affirme, le championnat vient de débuter, et rien n'est perdu. "Nous sommes déterminés, et vigilants, pour trouver des solutions. Le groupe a envie, et besoin d'apprendre. Il faudra se battre, gagner point par point. On mesure la difficulté de la tâche, mais on sait qu'il y a des retournements spectaculaires en National. On l'a vu avec Villefranche l'année dernière, en fin de saison. C'est un championnat qui peut basculer dans un sens ou dans un autre".  

malgré les apparences, les rossi è neri n'ont pu prendre le dessus sur leurs adversaires. Une nouvelle fois.
malgré les apparences, les rossi è neri n'ont pu prendre le dessus sur leurs adversaires. Une nouvelle fois. © Xavier Grimaldi, PHOTOPQR/CORSE MATIN/MAXPPP

Mais avec deux matchs nuls et quatre défaites à son palmarès depuis le 6 août dernier, le FC Bastia-Borgo n'est pas en position d'attendre que le championnat bascule tout seul...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
national football sport