Ghisonaccia : deux noyades dont une mortelle en un après-midi, la baignade interdite sur toutes les plages de la commune

Deux noyades, dont une mortelle, sont survenues en l'espace d'une heure sur la plage du camping Perla di Mare, à Ghisonaccia. Les circonstances exactes de ces drames restent encore à déterminer. La baignade est temporairement interdite par arrêté sur l'ensemble des plages de la commune.

Deux noyades sont survenues en début d'après-midi sur la commune de Ghisonaccia, en Plaine orientale, ce vendredi 17 septembre. Les deux drames se sont déroulés sur la plage en contrebas du camping Perla di Mare. 

Les sapeurs-pompiers de Haute-Corse sont alertés d'une première noyade aux environs de 14h. La victime, une femme âgée de 80 ans originaire de Lyon, est ramenée au bord de plage en arrêt cardiaque. Un temps réanimée par les secours, l'octogénaire est finalement décédée.

La seconde intervention arrive à peine une heure plus tard, au même endroit : il s'agit d'un homme de nationalité hongroise de 75 ans, se trouvant également en arrêt cardiaque. L'homme a pu être réanimé, et a été transporté vers le centre hospitalier de Bastia à bord du Dragon 2B, l'hélicoptère de la sécurité civile.

Baignade interdite

Les circonstances précises des noyades ne sont pour l'heure pas connues. Mais la piste d'un phénomène météorologique rare touchant la région, et qui provoquerait des fortes houles, "et des rouleaux qui entraineraient les baigneurs au large sans qu'ils ne puissent revenir" est privilégiée, indique Francis Guidici, maire de Ghisonaccia. Si ces suppositions restent encore à confirmer, il est pour le moment important "de se méfier temporairement de ce secteur", souligne le service d'incendie et de secours de la Haute-Corse (SIS 2B).

Ainsi, par mesure de précaution, un arrêté interdisant la baignade a été pris par la mairie de Ghisonaccia jusqu'à la fin de journée. Il concerne l'ensemble des plages de la commune et pourrait être renouvelé demain, samedi 18 septembre, si de pareilles conditions météorologiques étaient relevées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noyade faits divers