Le Sporting Club de Bastia signe une 3ème victoire d'affilée

Face à Sète, les joueurs bastiais ont continué d'engranger les points dans leur course à l'accession, et restent leaders du championnat de National. Sans vraiment convaincre dans le jeu. 

Diongue prend le dessus sur les milieux de terrain de Sète
Diongue prend le dessus sur les milieux de terrain de Sète © photopqr/CORSE MATIN/MAXPPP
"On croit que je prends tous les adversaires pour le Real de Madrid, mais on l'a vu avec ce match, ça va être très compliqué", soulignait Mathieu Chabert hier soir en conférence de presse à la sortie de la rencontre qui avait opposé les bastiais à l'équipe du FC Sète. 

7 points d'avance sur le deuxième

Si le Sporting a certes a signé une nouvelle victoire (1-0), mais les bleus n'ont pas vraiment dominé les débats. Le leader du championnat de National, qui affiche une avance flatteuse de sept points sur Concarneau et Créteil, a bénéficié d'une inspiration de Kevin Schur à la 41ème minute pour se sortir d'une rencontre piège.Les sétois ont apporté la preuve que la prudence affichée depuis le début de la saison par l'entraîneur bastiais, malgré une première partie de championnat traversée en trombe, avec une moyenne de 2 points par match, n'est pas feinte. 

Bien en place, appliqués dans le domaine aérien, les héraultais sont parvenus à éteindre les vélléités offensives du SCB. Installés dans le camp adverse, Ben Saada et ses coéquipiers ne se sont pour autant guère montrés audacieux. Jusqu'à cette frappe spectaculaire de 25 mètres en fin de première mi-temps. 
Kevin Schur célèbre son but sous le regard de son coéquipier, Tom Ducrocq
Kevin Schur célèbre son but sous le regard de son coéquipier, Tom Ducrocq © Photopqr/Corsematin/MAXPPP

Un Sporting plus timide

Au retour des vestiaires, les visiteurs affichent d'autres ambitions face à un Sporting incapable de faire fructifier son avance. Et misent sur les contres pour porter le danger devant la cage de Vincensini. Sans pour autant faire frémir les supporters bastiais, interdits de tribunes par le Covid et restés devant leur écran d'ordinateur ou leur poste de radio. 

L'absence de public, c'est pénalisant pour nous

Mathieu Chabert

"L'absence de public c'est terrible, c'est très pénalisant pour nous. Ca fait des matchs bizarre parce qu'on a pas ce soutien, qui nous pousse", reconnaît Mathieu Chabert. Mais l'entraîneur bastiais ne cherche pas à trouver des excuses à ses hommes, qu'on a connu bien plus inspirés depuis le début de saison. 

"C'est compliqué ce genre de situation, on ne sait pas s'il faut aller marquer le deuxième, ou conserver le score... On a joué bas, on a souffert, surtout durant les 20 dernières minutes, où on a reculé".

Vers une 4ème victoire d'affilée ?

Pour autant, pas de quoi s'inquiéter outre-mesure. Les bleus ont malgré tout réussi à empocher les trois points, et continuent leur course en tête. 

"Ces victoires-là ne sont pas les plus belles, mais quand vous êtes capables de gagner des matchs comme ça, c'est très important pour la suite", conclut Mathieu Chabert, qui a déjà le regard tourné vers la réception du Stade Briochin, 9ème du championnat, dès vendredi. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sc bastia football sport