Patrimoine sous-évalué : le sénateur Castelli condamné à 30 000 euros d’amende et deux mois de prison avec sursis

Ce mardi, le sénateur Castelli a été condamné à 30 000 euros d’amende et deux mois de prison avec sursis. Il comparaissait pour « minoration de déclaration de patrimoine ».
Joseph Castelli comparaît devant le tribunal correctionnel de Bastia pour avoir, en 2014, sous-évalué son patrimoine auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV).
Joseph Castelli comparaît devant le tribunal correctionnel de Bastia pour avoir, en 2014, sous-évalué son patrimoine auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV). © Kael Serreri / France 3
30 000 euros d’amende et deux mois de prison avec sursis. C’est la condamnation du sénateur et ancien président du conseil général de Haute-Corse Joseph Castelli. Elle a été prononcée ce mardi par le tribunal correctionnel de Bastia
 

Des biens sous-évalués ?


Le sénateur de Haute-Corse comparaissait pour avoir, en 2014, omis de déclarer une partie de son patrimoine auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV). Il était soupçonné d’avoir beaucoup sous-évalué la valeur de sa villa de Folleli. Déclarée à 353.000€, elle vaudrait en fait 1,17 million, selon France Domaine.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société