Plantu à Bastia : “les arts c’est la bonne réponse à l’ignorance”

Plantu à Bastia : les arts c’est la bonne réponse à l’ignorance
Intervenants : Plantu, dessinateur // Damien élève de BTS - Sébastien Bonifay, Daniel Bansard

Plantu rencontrait, ce mercredi à Bastia les élèves du lycée Paul Vincensini. Des échanges entre le dessinateur du Monde et les lycéens, deux ans après les attentats de Charlie Hebdo. Au programme : le pouvoir de l'image, la force des dessins, et le rapport entre caricature et tolérance.

Par P.S.

Le message est clair. Pour Plantu, un avenir meilleur pour notre société passe par la jeunesse. Une jeunesse qui doit cultiver sa tolérance et ses différences.

« Les arts, le dessin, la culture, c’est ce qui va être la bonne réponse à toutes les formes d’ignorance », explique le célèbre dessinateur du Monde et de l’Express.

Depuis 2005 et les réactions sanglantes à la publication des caricatures de Mahomet dans le journal danois, le Jyllands-Posten, Plantu sillonne les écoles pour parler de liberté d’expression.

Respect

Pas question de conférence, mais des libres échanges sur des questions qui reviennent inlassablement : « Qu’est-ce que c’est que le respect, l’irrespect, la liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité ? Ce sont des mots qu’on connaît tous et en fait je les ai revisités dans ma tête, grâce aux questions des jeunes, d’ailleurs. Parce que sans eux je ne peux pas progresser. Et par le biais du dessin j’essaie de libérer la parole », précise le dessinateur.

Pour Plantu, une image, un simple dessin, en dit plus long que bien des discours.

Et plutôt que d'asséner des vérités, le dessin de presse ou la caricature humoristique doivent poser des questions, et amener le lecteur à réfléchir autrement.

Une idée qui séduit les élèves de Paul Vincensini : "Un discours on ne l’écoute pas forcément alors qu’un dessin, ça attise la curiosité, on le regarde. On trouve ça rigolo et le fait qu’on en rie, ça donne envie d’en regarder d’autres. Et au final on peut s’instruire comme ça", conclue Damien, élève de BTS.

Sur le même sujet

Territoriales : pas d'alliance à droite pour le second tour

Près de chez vous

Les + Lus