Cet article date de plus de 4 ans

Présidentielle 2017 - Mise sous pli de la propagande électorale

Dernière ligne droite avant le premier tour de l’élection présidentielle. Pendant deux jours, une centaine de personnes s’affaire à Borgo pour mettre sous pli les professions de foi des candidats destinées aux électeurs du département de Haute-Corse.
Sous un hangar du Camp militaire Henry Martin à Borgo, 125 personnes, agents de la préfecture, des conseils départementaux ou personnels de mairie, sont mobilisées pour mettre sous pli la fameuse propagande électorale du premier tour de l’élection présidentielle.

Pendant cette opération qui va durer deux jours, vendredi et samedi, chaque « metteur sous pli » devra préparer 1 000 enveloppes en moyenne. Les professions de foi et les bulletins de vote seront ensuite acheminés par la Poste aux 125 077 électeurs du département de la Haute-Corse.


La même opération se déroule en Corse du Sud à destination des 118 667 électeurs de ce département. Pour le second tour l'ensemble du dispositif sera reconduit.

Depuis la présidentielle de 2012, la Corse a enregistré une hausse du nombre d’inscrits sur les listes électorales, passé de 220 315 à 243 744 électeurs cette année.

Vote par procuration

Cette période c'est aussi le temps des procurations. La démarche se fait au commissariat, à la gendarmerie ou au tribunal d'instance. Mais depuis 2015 il est ausi possible d'en faire la demande auprès d'une ambassade. 

Le mandataire doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que le mandant, mais pas forcément être électeur du même bureau de vote, ni du même arrondissement. 

Le vote par procuration a representé plus de 5 % du corps électoral à la dernière présidentielle de 2012. 

durée de la vidéo: 01 min 48
Présidentielle : les demandes de vote par procuration ©France 3 Corse ViaStella


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections