Le tri des déchets en Corse, c'est (enfin) maintenant

Illustration - Avec deux centres d'enfouissement et peu de tri, la Corse souffre de façon récurrente de crises des déchets. / © STEPHAN AGOSTINI / AFP
Illustration - Avec deux centres d'enfouissement et peu de tri, la Corse souffre de façon récurrente de crises des déchets. / © STEPHAN AGOSTINI / AFP

"En Corse tous les emballages se trient". Sous ce slogan, le Syvadec, organisme en charge de la collecte des déchets dans l'île, lance une nouvelle campagne de tri sélectif. Désormais tous les emballages carton, plastique, métal ou aluminium doivent atterrir dans les bacs jaunes.

Par Grégoire Bézie / France 3 Corse ViaStella

C'est un grand virage pour la Corse, adepte du tout-enfouissement. A compte du mercredi 1 er août, tous les emballages sont désormais à trier et doivent disparaître des poubelles destinées à l'enfouissement.

Pas de distingo : pour faire simple et inciter au tri, le Syvadec a décidé d'élargir le tri à l'ensemble des emballages qu'ils soient valorisables ou non.

Emballages en carton, plastique, métal ou aluminium, capsules, pots de yaourt, films de produits alimentaires et non alimentaires, tout doit disparaître dans les sacs jaunes ou dans les bacs jaunes disponibles.

Le Syvadec a publié un mémo du tri sélectif pour aider les plus récalcitrants à acquérir le bon geste. De son côté, la communauté d’agglomération du pays ajaccien a doublé le nombre de bacs jaunes sur les 240 points de tri de son territoire.  
La Corse souffre de façon récurrente de crises des déchets. En mai, dernière crise en date, les deux seuls centres d'enfouissement de l'île, dont les capacités sont presque atteintes, ont été bloqués par des riverains pendant 11 jours, laissant 4.000 tonnes de déchets en souffrance dans les rues corses.

La Collectivité territoriale souhaite à l'échelle de toute la Corse atteindre 60% de tri d'ici 2022. Selon le Syvadec, 687 kg de déchets sont produits par habitant et par an dont 26% seulement ont été triés en 2017.
 
Le tri des déchets en Corse, c'est (enfin) maintenant
Intervenants - Marie-Emmanuelle Arrighi, responsable prévention et valorisation au Syvadec; François Tatti, président de Syvadec; François Sargentini, président de l'Office de l'environnement de la Corse; Equipe - Mathilde Guyenot, Cassandre Dumain.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus