Jusqu'à 9 ans de prison ferme pour les auteurs du trafic d'armes et de stupéfiants entre le continent et la Corse

Après trois semaines de procès mettant en cause 29 prévenus dont 8 marins de la SNCM, le tribunal correctionnel de Marseille a rendu son verdict ce 3 juillet dans ce vaste dossier de trafic d'armes et de stupéfiants. Une seule relaxe a été prononcée.

Par CS

Le procureur avait requis des peines de 9 et 10 ans de prison ferme contre les 3 figures principales de ce dossier.

Figure tutellaire, Christophe Anziani a été reconnu coupable de trafic de drogue et d'armes et condamné à 9 ans de prison ferme, la peine la plus lourde prononcée ce vendredi par le tribunal. Son avocat a annoncé qu'il étudiait l'opportunité de faire appel de ce jugement.

Considéré comme le principal client de ce trafic, Petru Paulu Micheli a lui écopé d'une peine de 8 ans d'emprisonnement.

Quant à l'ancien délégué CFTC de la SNCM Camille Abboche, pivot logistique du trafic, le tribunal a prononcé une peine de 7 ans de prison qui satisfait son avocat.

reportage de France 3 Méditerranée
verdict dans le procès de trafic d'armes et de stupéfiants

Jugeant le préjudice insuffisant, le tribunal a rejeté la demande de constitution de partie civile de la compagnie maritime qui revendiquait des dommages et intérêts pour le préjudice subi.

A l'issue de l'audience, deux mandats d'arrêt ont été délivrés à l'encontre de deux prévénus qui ne se sont pas présentés au prononcé du jugement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus