Justice : Dominique Tafani, militant nationaliste corse, effacé du fichier des interdits de détention d’armes

Dans le courant du mois de mai, Dominique Tafani, vice-président de l’Associu Sulidarità, a été effacé du fichier des interdits de détention d’armes. Une inscription liée à l'application du code de la sécurité intérieure. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dominique Tafani a été effacé du fichier des interdits de détention d’armes (Finiada), a indiqué l’associu sulidarità dans un communiqué ce dimanche 26 mai. 

Selon l’organisation, cette décision « devrait faire jurisprudence en bénéficier à d’autres patriotes dans ce cas. »
 

 

Code de la sécurité intérieure


L’inscription de Dominique Tafani au Finiada était liée à l'application du code de la sécurité intérieure. Elle a pour conséquence l'interdiction d'achat et de détention de toute arme (fusil, carabine de chasse, couteau) pour tous les condamnés après 1989. Dominique Tafani avait été condamné en 2005 pour association de malfaiteurs terroriste. 

Vendredi 24 mai, Marc Clément a été effacé du Fijait (fichier judiciaire national des auteurs d’infractions terroristes). Une première pour un militant nationaliste corse. 35 d’entre eux sont toujours inscrits au Fijait.