La réalité en chiffres des inégalités entre les femmes et les hommes en Corse

Corse : les femmes réussissent mieux leurs études, mais sont davantage au chômage que les hommes / © FTVIASTELLA
Corse : les femmes réussissent mieux leurs études, mais sont davantage au chômage que les hommes / © FTVIASTELLA

En Corse, les filles réussissent mieux leur scolarité que les garçons, mais les hommes occupent plus souvent un poste à la hauteur de leur niveau de diplôme, selon une étude de l'Insee publiée lundi à la veille de la Journée internationale des droits des femmes.

Par France 3 Corse ViaStella

Les différences de réussite scolaire entre les filles et les garçons sont importantes en Corse, rappelle cette étude de l'Insee.

Le taux de réussite au baccalauréat est élevé pour les garçons (3e région) et les filles (1ère région), mais les écarts entre eux sont tout de même prononcés, au bénéfice des filles (+ 2,8 points contre + 2,4 points au niveau national).

De même, les filles ont de bien meilleurs résultats en lecture et sont bien plus souvent encore scolarisées à 18 ans que les garçons.

Pour autant et dans toutes les régions, les femmes réussissent mieux leurs études, mais sont davantage au chômage que les hommes, moins bien rémunérées, plus fréquemment à temps partiel.
 
En Corse, les hommes ont un taux de chômage inférieur de 2,7 points au taux de chômage moyen des hommes de France. En revanche, le taux de chômage des femmes corses dépasse le taux de chômage moyen de femmes de France de 1,1 point. 

D'une région à l'autre, les différences sont d'amplitude variable. La Corse et l'Ile-de-France se distinguent souvent des autres régions : les différences selon le sexe y sont, soit bien plus marquées, soit bien plus faibles.

Disparités hommes-femmes


L'Ile-de-France est la région où les écarts sont les plus faibles sur le marché du travail, excepté en termes de rémunérations: l'écart des salaires est de 19,9% au détriment des femmes en 2012, proche de la moyenne nationale (19,3%). L'écart de salaires le plus bas de la métropole se trouve en Corse : 15,5%.

Bien que socialement très différentes, la Corse et l’Île-de-France sont similaires sur deux aspects. Ce sont les régions de la métropole où l’âge des parents à la naissance de leurs enfants est le plus élevé et où l’écart d’âge entre pères et mères est le plus fort.

Par ailleurs, dans ces deux régions en particulier, les femmes se retrouvent plus fréquemment que les hommes à la tête d’une famille monoparentale.

En revanche, en Corse, vivre seul n’est pas beaucoup plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. En effet, les personnes âgées, en particulier les femmes, vivent plus souvent chez leurs enfants et la population corse est plus âgée que la moyenne.

Aller plus loin : le reportage de Sylvie Wolinski et Thierry Guespin
La réalité en chiffres des inégalités entre les femmes et les hommes en Corse
Olga Nomellini, dirigeante d'une entreprise de distribution alimentaire; Magali Bonnefont, Chef de service études et diffusions à l'INSEE; Clothilde Herman, décoratrice d'intérieur

 

Sur le même sujet

Ajaccio : l’État annonce une nouvelle centrale thermique au gaz en 2023 

Les + Lus