• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le SC Bastia déjà sur le podium: 3 buts à 0 contre Guingamp

Le sporting club de Bastia a battu Guingamp trois buts à zéro sur sa pelouse de Furiani. Un match sans temps fort, mais qui permet aux bleus d'accrocher la deuxième place du championnat avec 7 points, juste derrière le PSG.

Par MM AVEC AFP

Les déclarations des entraîneurs à l'issue de la rencontre :

Ghislain Printant (entraîneur du SC Bastia):

C'est bien d'avoir sept points. Cela a été difficile mais on a su se montrer efficaces, avec une première période cohérente. Cela a été plus difficile après, mais on a eu la réussite des équipes qui gagnent. On a eu le bonheur de ne pas prendre de but, confirmant notre solidité. Mais on ne doit pas s'enflammer malgré le score, car il y a encore du travail. On a battu Rennes qui a battu Lyon aujourd'hui. On a pris un point à Lorient. On bat Guingamp 3 à 0. C'est bien, même si notre match n'a pas été aussi plein que je l'aurais souhaité. Notre réalisme a fait la différence. Nous avons eu quelques situations, avec l'efficacité au bon moment. Avoir sept points, je ne dirais pas que c'est une surprise, mais cela a confirmé notre bonne entame et notre préparation. J'ai dit à mes joueurs de savourer, car on a tellement mangé de +merde+ ces derniers temps qu'il est bien qu'on puisse goûter au gâteau de temps en temps.


Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp):

C'est un score extrêmement sévère. On répond présents, il y a de la qualité, mais nous sommes inefficaces dans notre surface et celle adverse. On a manqué de technique et d'adresse pour concrétiser nos occasions. On n'est pas attentifs sur les deux buts qu'on encaisse, sur un corner et une contre-attaque. Il y a une urgence en termes comptables. Il faut qu'on décolle. Sur un début de saison, on a le devoir de faire tourner le compteur, ce qui n'est pas le cas. Il y a un gros décalage entre ce qu'on fait et les scores à la fin des matches. Quand on vient avec l'ambition d'être costauds et qu'on plie en cinq minutes sur un but évitable, ça complique la tâche, même si je pense qu'on n'a jamais eu autant d'occasions sur un match à l'extérieur. Il faut une révolte avant le match contre  Marseille. Il faut refuser le fait de dominer autant et de perdre 3-0 au final. Même si c'est Marseille, il faudra tout donner pendant quatre-vingt-dix minutes avant la mini-trêve.

Sur le même sujet

Corse : il sera bientôt possible de payer ses impôts dans un bureau de tabac

Les + Lus