PADDUC : Corsica Libera émet des critiques

Publié le Mis à jour le
Écrit par Angélique Mangon
ILLUSTRATION - Jean-Guy Talamoni, chef de file de Corsica Libera.
ILLUSTRATION - Jean-Guy Talamoni, chef de file de Corsica Libera. © AFP

Le PADDUC - le Plan d'aménagement et de développement durable de la Corse - sera voté ce jeudi à l'Assemblée de Corse. Selon Corsica Libera les changements effectués dans la dernière version du plan "ouvrent la porte à des projets dévastateurs". 

Des changements qui "ouvrent la porte à des projets dévastateurs", c'est ce que pense Corsica Libera de la dernière version du PADDUC, le Plan d'aménagement et de développement durable de la Corse qui doit être voté jeudi à l'Assemblée de Corse. Selon les indépendantistes, le PADDUC est "inacceptable en l'état". 

Corsica Libera n'est pas pour autant favorable à un report du débat, contrairement aux élus de Femu a Corsica, qui se sont dits prêts, mardi, à demander le report du vote si une version modifiée du PADDUC prenant en compte leurs remarques n'était pas présenté d'ici jeudi. "Il nous paraît donc nécessaire de rétablir sans tarder le dialogue entre d’une part les nationalistes, garants du respect du patrimoine naturel de la Corse et d’autre part le Conseil exécutif, afin de remettre le PADDUC sur les rails du PADD [ndlr : Plan d'aménagement et de développement durable] dont les principes ont été voté à une large majorité en janvier dernier", explique Corsica Libera dans un communiqué. 

Les membres de Corsica Libera expliquent avoir rédigé un certain nombre d'amendements qu'ils souhaiteraient soumettre afin "qu'une solution soit trouvée dans le dialogue".

Le PADDUC définit notamment les espaces remarquables, les espaces agricoles à préserver et les espaces qui vont muter en raison d'enjeux urbains et économiques.



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.