Procès Ursaff : Jean-Philippe Decoux condamné à deux ans de prison ferme

L'ancien directeur de l'Ursaff de Corse Jean-Philippe Decoux a été condamné à deux ans de prison ferme sans mandat de dépôt par le tribunal correctionnel de Bastia pour avoir tenté de faire pression sur une étude d'huissiers.

Le tribunal correctionnel est allé au delà des réquisitions du procureur de Bastia qui avait requis deux ans de prison dont un ferme.

Jean-Philippe Decoux s'est également vu signifier l'interdiction d'exercer la fonction de directeur au sein de l'Ursaff pendant une durée de cinq ans.

Directeur régional de l'organisme en 2014, Jean-Philippe Decoux était poursuivi pour avoir fait pression sur une étude d'huissiers pour que l'un d'eux intervienne en faveur d'une amie huissière, menacée de sanctions.

Dans un enregistrement audio produit par l'accusation, on entend l'ancien directeur de l'Ursaff demander à un huissier bastiais, Maître Leca, d'intervenir. En échange de quoi, l'URSSAF continuerait de faire travailler son étude.

Suspendu de ses fonctions, Jean-Philippe Decoux dit avoir été maladroit. Ce qui n'a pas suffit à convaincre la cour. Sa défense pourrait faire appel du jugement. 

Reportage de Pierre Simonpoli, Christian Giguliano, Anastasia Mordin

Me Pierre-Louis Maurel, avocat de Jean-Philippe Decoux; Me Pierre-Paul Filippi, huissier de justice - Partie Civile; Pierre Simonpoli

France 3 Corse ViaStella