Santé : épidémie de grippe en Corse

La Corse est passée en phase épidémique pour la grippe, la dernière semaine de l'année 2023. L'activité a fortement augmenté chez SOS Médecins et aux urgences, selon l'Agence Régionale de Santé de Corse.

Épidémie de grippe sur l'île.

Sur la dernière semaine de l'année 2023 - du 25 au 31 décembre 2023 - les chiffres explosent.

Aux urgences, le nombre de passages pour syndrome grippal, tous âges confondus, a augmenté de 177,8 % par rapport à la semaine précédente. Le nombre d'hospitalisations a quant à lui grimpé de 200%.

Pour la tranche d'âge des 75 ans et plus, les passages aux urgences ont augmenté de 200%, les hospitalisations également.

Côté Sos Médecins, on note également un bond des consultations pour syndrome grippal : plus 58,9%.

"Le taux d’incidence pour syndromes grippaux, non encore consolidé, est de 143 pour 100 000 habitants. La semaine précédente, ce taux était de 120 pour 100 000 habitants", ajoute l'Agence Régionale de Santé (ARS) de Corse.

Des chiffres à relativiser toutefois. "Il convient de considérer les pourcentages de variation avec précaution étant donné les faibles effectifs", écrivent les autorités sanitaires dans leur dernier bulletin.

"Bons réflexes"

Dans ce contexte où la bronchiolite, les gastroentérites et le Covid sévissent toujours dans l’île, l'ARS recommande d’appeler le 15 avant tout déplacement aux urgences.

Les autorités sanitaires rappellent également que "la vaccination contre la grippe saisonnière demeure l’un des moyens les plus efficaces pour prévenir les maladies et protéger son entourage" et qu'il est "toujours temps de se faire vacciner." 

Pour autant, si elle est nécessaire,la vaccination n'est pas suffisante : "c’est le respect de l’ensemble des gestes de prévention (vaccination et gestes barrières) qui permet de protéger contre tous les virus de l’hiver".

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité