Pays de la Loire : du métaldéhyde dans l'eau potable du robinet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis
© J. ECKEL/MAXPPP

Selon l'Agence Régionale de la Santé il n'y a pas de risque pour la santé humaine, la présence d'un pesticide dans l'eau produite à partir de la Loire la rend non conforme, mais potable !

La pollution est diffuse et semble provenir  des eaux de ruissellement des bassins versants de l'Huisne, le Loir, La Sarthe, des affluents de la Loire dans laquelle puisent de nombreuses communes pour l'alimentation en eau potable de leurs habitants.


Pour la première fois on a retrouvé à la sortie des stations de traitement de l'eau potable du métaldéhyde, pour faire simple un anti-limace utilisé par les agriculteurs et les particuliers.
Les collectivités ont été informées par l'ARS de la présence de ce poison dans l'eau du fleuve.

Un premier pic de pollution a été observé dans le Maine-et-Loire en novembre, puis en décembre. Correspondant aux périodes de traitement par les agriculteurs, correspondant également à de fortes périodes de ruissellement des eaux de pluie qui ont lessivé les sols.

Au robinet, les dépassements de la norme de qualité (0,1ug/l) qui ont pu être observés dans la région sont "peu importants" selon l'ARS, avec un niveau maximal ponctuel enregistré de 1μg/l, soit 10 fois plus ! L'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'alimentation de l'environnement et du travail (ANSES) conclut qu'en dessous d'une teneur de 60μg/l, la consommation de l'eau ne présente aucun risque pour la santé.

Les exploitants des stations de traitement des eaux ont été avertis de la présence du pesticide, pour autant les outils dont ils disposent ne permettent pas d'épurer correctement l'eau traitée. Les caractéristiques du métaldéhyde rendent difficile sa filtration.

en savoir plus sur le métaldéhyde avec wikipedia

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.