Cet article date de plus de 8 ans

Angers : sauvons les crapauds !

A l'approche du printemps, les crapauds entament un périple amoureux, un parcours qui n'est pas un long fleuve tranquille puisque beaucoup d'entre eux y laissent la vie...
Une solution pour éviter l'hécatombe : des crapauducs installés à proximité des routes.
A Angers, ce système a été développé pour que les batraciens puissent arriver entier de l'autre côté de la chaussée pour retrouver leur ... moitié.

Des filets ont été tendus le long de certaines routes. Stoppés les crapauds, se retrouvent piégés dans des pots pour être relâchés ensuite de l'autre côté de la chaussée. Par la même occasion, ils sont recensés par un réseau de bénévoles.

L'an passé, avec ses crapauducs, la ville d'Angers a réussi à préserver 400 batraciens.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement écologie