• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Le Mans FC : accord en vue, finalisation mercredi

JC Boulard et Henri Legarda, le mardi 09 avril 2013 / © MaxPPP
JC Boulard et Henri Legarda, le mardi 09 avril 2013 / © MaxPPP

Les actionnaires du Mans (Ligue 2), menacé de dépôt de bilan, et les investisseurs intéressés par sa reprise ont "dégagé les bases d'un accord possible" qui doit être finalisé mercredi, a annoncé le club mardi soir dans un communiqué.

Par Fabienne Béranger

"A l'issue du conseil d'administration du club en présence de l'ensemble des administrateurs et au cours duquel Monsieur le maire du Mans a été invité à intervenir, l'ensemble des parties présentes ont dégagé les bases d'un accord possible impliquant la tenue d'une réunion de finalisation qui se déroulera demain mercredi 10 avril", explique le communiqué publié à 22h00, soit quatre heures après le début d'un conseil d'administration présenté comme décisif.

N'affichant ni optimisme, ni pessimisme quant à la suite, le maire du Mans, JC Boulard, délaraitmardi soir à l'issue du conseil d'administration qu' "un accord est possible mais il faut travailler encore", Un retour à une situation apaisée après un échange de communiqués de presse ce week-end entre les différentes parties.

Un échange déploré par les salariés du Mans FC qui, à leur tour, ont publié un ... communiqué de presse dans lequel ils "regrette(nt) le fait que les deux parties échangent uniquement  par voie de presse, sans médiation ni échange autour d’une même table alors que le temps est compté.
La fin de la rencontre pourrait bientôt être sifflée... Nous espérons qu’elle le sera par un médiateur soucieux de la pérennité et passionné du MANS FC.  Une tierce personne serait effectivement la bienvenue pour trouver une issue positive à ce dossier."


Le président et actionnaire majoritaire Henri Legarda avait accepté le 27 mars dernier de céder ses parts pour un euro symbolique aux futurs repreneurs, mais les discussions traînaient depuis.
Les actionnaires actuels attendaient en effet un engagement clair de l'homme d'affaires Claude Hervé, qui pilote le dossier de reprise, refusant de lui signer une promesse de vente, avait indiqué lundi une source proche du dossier.

Henri Legarda avait ainsi demandé dimanche à Claude Hervé "d'indiquer clairement si lui-même ou les investisseurs, qu'il déclare avoir trouvés, sont prêts à mettre les moyens de nature à assurer la pérennité du club".
"M. Legarda semble ignorer que le club vit déjà depuis quelques temps sous perfusion et que certaines factures n'ont pu être réglées que grâce à l'intervention de mes partenaires", avait répliqué lundi Claude Hervé.

Ce dernier avait aussi réévalué à 14,6 millions d'euros le déficit du club en fin de saison, soit près du double du chiffre annoncé par les dirigeants, et indiqué que les futurs repreneurs - le groupe multinational Veolia et des investisseurs locaux - devaient élargir leur tour de table puisque la somme qu'ils étaient prêts à investir (5 millions d'euros) ne suffisait pas à couvrir le passif.

Une réunion doit avoir lieu aujourd'hui, le lieu et l'heure de la rencontre sont, pour le moment, tenus secrets.

A noter que le Mans, 18e de L2, aurait besoin de près d'un million d'euros par mois pour finir la saison.


A lire aussi

Sur le même sujet

artOtech à Saint-Nazaire avec Ninon Brétécher, comédienne et metteure en scène

Les + Lus