• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Clément de Carvalho, le roi du camping à Montsoreau

© Christophe Turgis
© Christophe Turgis

Sylvie Denis s'arrête au camping de l'Île Verte à Montsoreau, Clément de Carvalho a eu l'idée de créer un refuge pour les cyclistes, et leur vélo, on arrive quand on peut avec la certitude de pouvoir dormir en garant son vélo, à deux pas du village et du château où Alexandre Duma situa son roman

Par Christophe Turgis

La rencontre

DMCloud:90369
Clément de Carvalho, le roi du camping à Montsoreau (49)
Vues sur Loire à vélo


Un village et un roman

Montsoreau.C'est d'abord un village, mais c'est aussi un roman historique d'Alexandre Dumas, "La Dame de Monsoreau". Dès qu'on prononce le nom de cette petite commune des bords de Loire, aussitôt flotte comme un parfum de romantisme envoûtant. Le château posé au pied de la falaise de calcaire, le village charmant et ses venelles, ses escaliers dévalant jusqu'au fleuve, tout concoure ici à faire d'un lieu sans ostentation, un village attachant.
Évidemment dans l'inconscient collectif, le roman d'Alexandre Dumas, focalise l'attention sur le village.

 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis

La commune joue le jeu. On trouve une rue Bussy d'Amboise, une rue Françoise de Maridor. Noms presque conformes à l'Histoire, mais dont la personnalité romanesque née de l'imagination de l'écrivain à fait le reste. Les habitants ont travaillé à la mise en valeur des ruelles et des petits chemins, escarpés parfois. Semant au hasard des pavés disjoints, des graines de fleurs aux floraisons généreuses. Partout les roses trémières se sont emparées du moindre interstice, et oscillent au gré de la brise qui monte du fleuve.

 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis


Si la visite du village se fait facilement à pied, pour en saisir le panorama, il faut impérativement  embarquer sur l'Amarante ou La Belle Adèle, deux bateaux typiques de la Loire. Sur réservation des balades gourmandes sont possibles. Le soir dans les feux du couchant, le tuffeau du village se colore de rose doré… Mais c'est assurément le matin, pour le petit déjeuner, que le spectacle est le plus total ! Il faut se lever tôt, pour profiter à la fraîche, de l'éveil de la nature. Et surtout de la montée du soleil sur la confluence de la Vienne et de la Loire sur la commune voisine, et tout aussi jolie, de Candes-Saint-Martin. Pour les plus intrépides, Robin le marinier, peut vous laisser passer la nuit à bord dans la clapot du fleuve...

 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis
 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis


Incontournable également, une visite s'impose à l'Union ! La société de boule de fort de Montsoreau. Pour entrer, il faut être invité par un sociétaire !  Qui vous expliquera volontiers comment manier cette boule de bois de Buis et d'acier.

 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis


Pour le gîte et le couvert, chacun trouvera ici ce qui lui convient en fonction de ses aspirations et de son budget.
Pour dormir : des Lodges  et des cabanes avec vue sur le fleuve du camping de l'Île Verte, jusqu'au bel hôtel de Bussy avec vue sur les ramparts du château !
Pour se restaurer, de la crêperie de la Dentelière sur le quai, jusqu'au restaurant chic Diane de Méridor


Pour naviguer sur la Loire :

Le site des des bateaux de Robin Amarante et La Belle Adèle


En savoir plus :

Le site web de la commune de Montsoreau
La page wikipedia consacrée à La Dame de Monsoreau

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : gros plan sur les secours au festival

Les + Lus