Martine Thouet, rouge passion au Lenin Café à Chalonnes-sur-Loire

© Christophe Turgis
© Christophe Turgis

Impossible de passer par Chalonnes sans s'arrêter dans le café le plus surréaliste qui soit ! Sylvie Denis y est passée un soir de fête, avec musique, zakouskis et ambiance "russe" délicieusement décalée

Par Christophe Turgis

La rencontre

DMCloud:90375
Martine Thouet, rouge passion au Lenin Café à Chalonnes-sur-Loire (49)
Vues sur Loire à vélo


La Loire plein les bras

À vélo, c'est impossible d'en faire le tour, tant la Loire se déploie dans tous les sens. Pour ce faire une idée de cet univers particulier, fait de prairies inondables, de trous d'eau et de bancs de sables, le cheminement de la Loire à Vélo passe par La Basse-Île. On  franchit le fleuve, ses bras et ses boires de ponts en ponts. Pont sur le bras de Cordez, côté Saint-Georges-sur-Loire, pont sur le Grand Bras à mi chemin de la route qui va vers Chalonnes, pont sur la Loire tout simplement à l'entrée de la commune.
 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis

La bande cyclable sur les deux premiers passe à l'extérieur des charpentes métalliques, à Chalonnes les cyclistes sont priés de passer à pied sur les trottoirs... Car ici, au long de cette traversée "amazonienne" les voitures roulent vite ! Et les autorités ne cherchent pas à en réduire la vitesse, semblant préférer les autos aux tranquilles vélos...

© Christophe Turgis
© Christophe Turgis

De chaque pont le spectacle est différent. Le mieux est encore de s'éloigner de la route pour descendre au bord des rives. La Loire sait se faire vive et rapide, ou au contraire alanguie, musardant entre les plages de sable blond, qu'elle a laissées après les crues du printemps.

 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis


Lénine est passé par Chalonnes-sur-Loire

À Chalonnes la Loire voit rouge ! Depuis que Martine Thouet a ouvert sur l'une des nombreuses îles, un café-musique-resto-chambre-d'hôtes-musée dédié au révolutionnaire russe ! Lénine à Chalonnes, et pourquoi pas affirme elle avec malice. Il allait effectivement en villégiature à Pornic durant son séjour parisien. Et à plusieurs reprises. Donc en passant par la Basse-Île !

 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis

Qu'importe, c'est sans doute l'endroit le plus surréaliste qui soit au milieu des bras de la Loire. Tableaux, bibelots, livres, affiches, Martine, la révolutionnaire dans l'âme, a transformé la petite maison perdue dans les îles en une ode à Lénine. Le Lenin Café propose fêtes et concerts en plein air, organise balades à vélo ou à cheval, et reçoit les visiteurs pour un week-end en allant les chercher à la gare de Chalonnes ou à celle de la Possonnière en... "Lenin Mobile" ! Évidemment.

Vers le site web du Lenin Café

Sur le même sujet

Les + Lus