• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Angers : Jean-Luc Rotureau la candidature dissidente socialiste à la mairie

Jean-Luc Rotureau, conseiller municipal socialiste à Angers, annonce en conférence de presse ce matin sa candidature aux municipales 2014 / © Eric Aubron - France 3
Jean-Luc Rotureau, conseiller municipal socialiste à Angers, annonce en conférence de presse ce matin sa candidature aux municipales 2014 / © Eric Aubron - France 3

L'adjoint à l'urbanisme de Frédéric Béatse vient de déclarer sa candidature à la mairie d'Angers et démissionne de ses fonctions d'adjoint.

Par Xavier Collombier

Il n'est plus l'adjoint de Frédéric Béatse

Ce matin à l'annonce de sa candidature le dissident socialiste Jean-luc Rotureau s'est empressé de confirmer sa démission d'adjoint à l'urbanisme de l'équipe municipale aux affaires à Angers. Sur Twitter, notre confrère Jean-François Martin de Ouest-France assure une couverture en temps réel de la conférence de presse de candidature de JL Rotureau.

 

L'effet vase de Soisson

Jean-Luc Rotureau s'est mis en congés du PS. Sa candidature à la mairie peut être vue comme les suites de l'accession au poste de maire par Frédéric Béatse, successeur désigné par Jean-Claude Antonini lui même. 
 

Et pendant ce temps là

Frédéric Béatse lui débute sa première campagne municipale comme tête de liste en tweetant sa visite à Bamako, la soeur jumelle d'Angers. Il accompagnait François Hollande dans ce déplacement pour l'investiture du président élu Ibrahim Boubacar Keïta.


Réaction de Frédéric Beatse et Christophe Béchu à la candidature de Jean Luc Rotureau

Dans un communiqué, publié à 12h00 Frédéric Beaste, actuel maire d'Angers fait par de sa déception :

"C’est avec beaucoup de regrets que je viens d’apprendre la candidature de Jean-Luc Rotureau aux élections municipales de mars prochain. Depuis plus de six mois, j’ai tenté, sans relâche, de proposer à Jean-Luc de travailler main dans la main pour construire un projet en adéquation avec les attentes des Angevins.

Je fais, aujourd’hui le constat de cet échec, avec la certitude que ce qui nous rapproche est beaucoup plus fort que ce qui nous sépare. 

Je veux que les Angevins sachent que ma porte restera ouverte à Jean-Luc quoi qu’il se passe dans les prochaines semaines et j’appelle solennellement à ce que l’unité puisse se consolider autour de mon programme.

Je fais le vœu qu’il respectera pendant toute la campagne ses compagnons de route et le bilan auquel il a contribué. Toute autre attitude ne servirait que nos adversaires communs et permettrait à la droite revancharde de conquérir la ville.

Il reste d'ailleurs dans le groupe majoritaire et je suis certain que nous continuerons à être unanimes sur toutes les décisions comme cela a été le cas depuis 2008.

J’ai signé l’engagement dans ma candidature au Parti Socialiste de retirer ma liste si je me retrouve en situation d’être derrière une autre liste portant les valeurs de la gauche, j’attends de lui la même clarté de positionnement.

Nous avons réussi à préserver une relation cordiale et constructive tout au long de ce mandat, je ne change pas d’avis aujourd’hui sur l'homme. Je fais confiance aux Angevins pour arbitrer cette situation non pas sur des questions de personne mais de projets et d’enjeux pour la ville. C’est, je crois, la seule manière de nous présenter dignement devant nos concitoyens."
Frédéric BEATSE

A 13h00, c'est au tour de Christophe Béchu, candidat UMP de réagir :
 
« La candidature aux municipales à Angers de Jean-Luc Rotureau est tout sauf une surprise.

Les Angevins avaient compris depuis longtemps qu’il finirait par se présenter.

Tout le monde sait que cette candidature est la conséquence logique de la succession aux forceps du maire socialiste élu en 2008, succession que Jean-Luc Rotureau n’a pas digérée.

Je connais Jean-Luc Rotureau, ses valeurs, son engagement, puisqu’il préside le groupe d’opposition au Conseil général du Maine-et-Loire, que je préside depuis dix ans. Je ne doute pas de la qualité des débats que nous aurons à l’occasion de cette campagne. »
Christophe Béchu

A lire aussi

Sur le même sujet

Circuit Bugatti : dernier départ du Grand Prix Meule Bleue

Les + Lus