• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

FagorBrandt : vers la reprise mercredi à La Roche-sur-Yon et Aizenay

Avenir flou pour les 1900 salariés français de FagorBrandt du groupe basque-espagnol Mondragon / © Rafa Rivas / AFP
Avenir flou pour les 1900 salariés français de FagorBrandt du groupe basque-espagnol Mondragon / © Rafa Rivas / AFP

6 des 8 lignes de fabrication seront remises en route, 200 salariés  vont reprendre le travail sur les chaînes à l'arrêt depuis 21 octobre, la date limite des offres de reprise est repoussée au 17 janvier

Par Christophe Turgis

La reprise de certaines activités et productions "devrait être possible sur tous les sites" du groupe "de façon partielle et progressive, à partir du 17 décembre" selon la direction du groupe.
La relance de l'activité permet "de détendre le calendrier du projet de plan de cession et de repousser au 17 janvier 2014 la date limite de dépôt des offres de reprise, initialement fixée au 13 décembre".
"Ce délai supplémentaire donne ainsi de meilleures chances à la finalisation des offres des repreneurs", souligne FagorBrandt.
Le communiqué ajoute que "des investisseurs et repreneurs potentiels, qui ont requis une totale confidentialité, travaillent sur les informations fournies par la société pour essayer de bâtir un projet sérieux et pérenne".


La reprise le 18 décembre en Vendée

La direction précise que le calendrier prévisionnel du redémarrage est "conditionné à la fois par les capacités des fournisseurs à livrer les composants nécessaires dans les délais requis et dépend du carnet de commandes propre à chaque usine".
Dans ce cadre, une reprise d'activité est prévue le 17 décembre à Vendôme (Loir-et-Cher) sur les lignes de tables de cuisson gaz, vitrocéramiques et induction.
L'activité reprendra ensuite le 18 décembre sur les trois autres sites: Aizenay (Vendée) sur les lignes de micro-ondes, La-Roche-sur-Yon
(Vendée) pour les machines lavantes, séchantes et sèche-linge et Orléans (Loiret) pour les fours et tables à induction.


Des livraisons pour Noël

FagorBrandt indique d'autre part que les premières livraisons aux clients sur la base des produits stockés ont repris depuis le 5 décembre. "Les équipes de FagorBrandt engagées sur ces ventes ont pu s'organiser dans des délais très courts de façon à reprendre les livraisons aux distributeurs avant les fêtes de Noël", ajoute le communiqué.
L'administrateur judiciaire et la direction de FagorBrandt ont informé les représentants du personnel "des avancées obtenues dans le cadre de la procédure de redressement judiciaire engagée le 7 novembre".


Un prêt relais de 15 millions d'euros

La direction souligne que la relance de l'activité, qui va générer des revenus, est de nature "à favoriser la perspective d'une reprise, totale ou partielle, de FagorBrandt, dans la mesure où des sites en activité sont plus attractifs pour un repreneur potentiel que des usines à l'arrêt".
FagorBrandt note que le redémarrage partiel a été rendu possible "notamment grâce aux efforts des banques concernant la libération des stocks gagés et à des prêts relais pour un montant total de 15 millions d'euros", prêts qui ont été consentis pour une part par une banque et pour l'autre part par les pouvoirs publics, via le FDES (Fonds de développement économique et social), à hauteur de 10 millions.

avec AFP

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus