• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Grand Prix d'Amérique : Up and Quick, le mayennais drivé par Jean Michel Bazire arrive deuxième

Le trotteur suédois Maharadjah est arrivé en tête hier à Vincennes de ce 93 ème Grand-Prix d'Amérique.

Par Xavier Collombier

Une course de rêve

Jean-Michel Bazire aura animé la course, l'épreuve reine du trop mondial. Il devance le meilleur driver du monde Pierre Vercruysse. Dans la dernière minute, le trotteur suédois Maharajah, drivé par Örjan Kihlström,  remporte après lutte le Grand Prix d'Amérique. Une course sublime sur fond de boue et de lumière. 

Réaction

Le driver de Solesmes a réagi à chaud sur notre antenne hier dimanche

 La course s’est très bien passée (...)  J’ai imprimé un tempo, sans plus. Maharajah est resté derrière. Et il m’a croisé pour finir (...) On est toujours déçu d’être second du Prix Amérique. 


Jean-Michel Bazire se voit évaporer la prime du vainqueur de l'Amérique; 500 000 €.

Retour en piste en octobre

Jean-Michel Bazire a été victime le 15 juillet d'un AVC après l'arrivée du Prix de Bruxelles sur l'hippodrome d'Enghien.
Agé de 41 ans, le "crack driver", surnommé "le Zidane des courses", entraîne près de 80 chevaux chez lui dans la Sarthe et au centre d'entraînement de Grosbois (Val-de-Marne).

Parmi ses quelque 4.500 victoires en France et à l'étranger, l'homme aux 13 sulky d'or, issu d'une famille de passionnés de courses hippiques, a notamment remporté deux fois le Prix d'Amérique, le premier avec Moni Maker en 1999 et le second avec Kesaco Phedo en 2004, sous sa double casquette d'entraîneur-driver.


A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus