Nantes : 1 000 personnes manifestent pour la paix à Gaza

Un millier de personnes sur le Cours des 50 otages cet après-midi. / © Christine Vilvoisin / France 3 Pays de La Loire
Un millier de personnes sur le Cours des 50 otages cet après-midi. / © Christine Vilvoisin / France 3 Pays de La Loire

Un millier de personnes manifestent à Nantes pour condamner les frappes israëliennes contre le Hamas à Gaza.

Par Xavier Collombier

Les slogans

"Sionistes Fascistes, c'est vous les terroristes", ou "liberté, paix, justice", ou bien encore "et si c'était votre enfant", les slogans et les photos des victimes palestiniennes des frappes israëliennes dans la bande de Gaza illustraient la manifestation de soutien au peuple palestinien dans le conflit opposant le Hamas à l'Etat hébreux. 
Le NPA, des élus du Front de Gauche participaient à la manifestation nantaise.


Manifestation interdite à Paris


Une manifestation similaire a été interdite par la Préfecture de Police à Paris, suite aux heurts provoqués par des pro-palestiniens aux abords de synagogues dans le centre de Paris le 13 juillet.
Bernard Cazeneuve a expliqué vendredi sur Europe 1 sa décision d'interdire la manifestation programmée. "Je veux appeler chacun à la responsabilité, je suis ministre de l'Intérieur et par conséquent garant de la sécurité pour chacun, et par ailleurs ministre des Cultes (...) J'ai condamné ces actes violents qui se sont produits dimanche. Ils sont intolérables je ne peux pas accepter qu'ils se reproduisent".
Plusieurs centaines de personnes ont bravé à Paris l'interdiction et se sont rassemblées actuellement autour de Barbès. Des casseurs seraient  à l'oeuvre, les CRS essayent de les disperser selon les informations de nos confrères de France TV info

Devant le théâtre Graslin. / © C VIlvoisin / France 3 Pays de La Loire
Devant le théâtre Graslin. / © C VIlvoisin / France 3 Pays de La Loire
Photo de victimes palestiniennes pendant le défilé. / © C Vilvoisin / France 3 Pays de La Loire
Photo de victimes palestiniennes pendant le défilé. / © C Vilvoisin / France 3 Pays de La Loire

 

Sur le même sujet

La CPAM du Maine-et-loire accentue les contrôles

Près de chez vous

Les + Lus