• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Louis de Funès aurait cent ans, 10 films pour se souvenir

Louis de Funès, portrait pris à Paris en 1974 / © DR
Louis de Funès, portrait pris à Paris en 1974 / © DR

Louis Germain David de Funès de Galarza, dit Louis de Funès, est né il a tout juste cent ans à Courbevoie. En 1967, il s'installe au château de Clermont, sur la commune du Cellier, près de Nantes. Il y résidera jusqu'à sa mort en janvier 1983.

Par Fabienne Béranger

Trente ans après sa mort, Fufu attire toujours autant. Pour preuve, le musée de Louis, qui lui est consacré au Cellier, connaît une forte fréquentation. Et d'ailleurs, pas la peine de s'y déplacer pour célébrer le centenaire de la naissance du comédien, car le musée ferme exceptionnellement ses portes ce jeudi après-midi. Les responsables du musée craignent "un afflux comparable au 15 septembre 2013 (il y avait 11000 personnes au Cellier d'après la police !". 
Alors pour lui rendre hommage, voici quelques-uns de ses plus gros succès en gifs animés.

 

La Grande Vadrouille de Gérard Oury, 1966

Y'a pas d'hélice, hélas... C'est là qu'est l'os

Le Corniaud de Gérard Oury, 1965

Qu'est-ce que je vais devenir, moi ?
- Eh bien un piéton voilà  !

Le gendarme de Saint-Tropez de Jean Girault, 1964

Les aventures de Rabbi Jacob de Gérard Oury, 1973

Silence, Rabbi Jacob il va danser !




Oscar d'Edouard Molinaro, 1967

Le gendarme se marie de Jean Girault, 1968


L'aile ou la cuisse de Claude Zidi, 1976

La folie des grandeurs de Gérard Oury, 1971

Les pauvres c'est fait pour être très pauvres et les riches très riches.



Fantomas contre Scotland Yard d'André Hunebelle, 1967

Où est mon pendu ? On m'a dépendu mon pendu !



Hibernatus d'Edouard Molinaro, 1969

Elle s'appelle Edmée, Edmée, elle s'appelle Edmée ...

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

travaux pont de Cheviré

Les + Lus