Rendez-vous de l'Erdre 2014 : Clément Meunier et OGGY & the Phonics

Publié le Mis à jour le
Écrit par Claude Bouchet avec J2M

Ce nom de groupe n'évoque pas grand chose aux nantais, mais celui de Clément Meunier doit leur rappeler ce très jeune clarinettiste nantais capable de jouer du jimmy Giuffre comme du Benny Goodman... Il sera aux Rendez-vous de l’Erdre avec son groupe Oggy & the Phonics.

Entouré de musiciens rencontrés au Conservatoire de Lausanne, Clément Meunier revient au Pays  avec un jazz d'aujourd'hui fortement débridé. Smooth jazz ? Popcore'n jazz. Peu importe, le jazz d'Oggy & The Phonics s'inspire sans retenue et avec gourmandise de toutes les musiques. Si vous voulez vous y goûter, rendez-vous, vendredi soir (29 août), sur la scène Sully à 20h00.

Ce retour de Clément Meunier sur ses terres nantaises est l'occasion de retracer avec lui son parcours musical.

Clément, quand avez-vous commencé la clarinette ?

J’ai débuté à l’âge de 8 ans, au Conservatoire de Nantes avec Sylvie Nore comme professeur en classique. J’étais aussi attiré par l’improvisation, c’est pourquoi elle m’a fait rencontrer le professeur de jazz du Conservatoire, Jean-Marie Bellec. Je dois beaucoup à eux deux ! Mener de front le classique et le jazz était un bon défi mais après avoir obtenu les deux diplômes, j’ai voulu me spécialiser. Mon désir de conquête m’a tourné vers le jazz et les musiques improvisées…

Vous poursuivez actuellement une formation musicale à l’HEMU Jazz (Haute Ecole de Musique) à Lausanne. Pourquoi ce choix ?

Tout marchait bien à Nantes, je commençais à explorer des univers sonores de plus en plus intéressants. Mais mes amis musiciens les plus proches et moi-même avons voulu poursuivre desétudes supérieures ailleurs. D’anciens collègues étudiaient alors déjà à l’HEMU et je savais donc qu’il y avait dans cette école d’excellents professeurs, de bonnes conditions d’enseignementet un chouette lac à proximité !J’ai tenté l’examen d’entrée en 2012 et fut admis dans cette école.

 

Vous êtes un habitué des RV de l’Erdre ?

Oui, j’y participe depuis 2007. C’était avec mon premier groupe Penta Tonik. Nous avions gagné plusieurs tremplins comme “St Jazz sur Vie”, Rouans et “Jazz à Vannes”, ce qui nous avait permis de jouer en première partie de musiciens tels que Marc Ducret, Carla Bley et Lucky Peterson. En 2011, ce futavec le trio Tripium ainsi qu’avec un quintet faisant hommage au clarinettiste Benny Goodman, puis en 2012 avec le groupe Farows. J’ai aussi fait plusieurs éditions avec le Big Band du Conservatoire de Nantes.
L’année dernière, Armand Meignan, le directeur artistique, m’a fait rencontré le clarinettiste Michel Portal avec lequel j’ai eu de très bons échanges. Armand m’a par la suite promis de m’inviter aux RV de l’Erdre 2014 avec un groupe de mon choix.

Armand Meignan parle de vous comme un futur grand clarinettiste, pas trop la pression ?

Je le vis bien ! Je suis surtout très heureux de présenter à mes amis et au public nantais le groupe OGGY & the Phonics que j’ai formé en arrivant à Lausanne. Nous avons déjà bien tourné à Paris et dans toute la Suisse. Mais c’est notre première date à Nantes, etpeut-être la plus belle, car le festival attire un public toujours très nombreux et enthousiaste chaque année ! Je remercie donc vivement Armand Meignan de m’avoir fait confiance et je donne rendez-vous au public le vendredi 29 août à 20 heures devant la scène Sully.
 



OGGY & the Phonics est déjà une figure ancrée dans la scène Jazz franco-suisse. Teinté de pop, d’électronique, de drum’n bass et de groove, ce quintet propose une musique riche et colorée,grâce à une forte unité collective et des compositions de tous les membres.

OGGY & the Phonics - Goûts et Couleurs



En plein développement, ce n’est donc pas par hasard que le groupe a été sélectionné par les “Suisse Diagonales Jazz”, festival d’envergure nationale réunissant une dizaine de groupes émergents. Leur nouvel album qui sortira fin 2014 est donc fort attendu !

Le teaser de l'album qui sortira début 2015