• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : un cœur artificiel implanté dans le plus grand secret

© France 3
© France 3

Un deuxième cœur artificiel Carmat a donc été implanté sur un patient au centre hospitalier universitaire de Nantes il y a quelques semaines. La première implantation avait été réalisée à Paris il y a moins d'un an. Ce que l'on sait de l'opération.

Par Claude Bouchet

Une première en décembre 2013

Le premier cœur artificiel avait été implanté en décembre 2013 sur un homme de 76 ans. L'opération avait eu lieu à l'hôpital Européen Georges Pompidou à Paris. L'homme avait pu vivre 75 jours avec l'appareil qualifié de bioprothèse. Ce décès n'avait pas mis fin aux recherches de la société Carmat qui fabrique le cœur artificiel à Vélizy, en région parisienne. Elle avait annoncé qu'elle poursuivrait son programme. Le cœur ayant démontré sa biocompatibilité. Elle avait, d'ailleurs, été autorisée par différents comités à retenter l'intervention sur un nouveau patient. Dans l'équipe du professeur Carpentier qui a dirigé la première implantation il y avait le professeur Daniel Duveau du CHU de Nantes.

Sur notre plateau, le 21 décembre 2013, il avait annoncé qu'une telle opération pourrait se faire prochainement à Nantes.
Professeur Daniel Duveau


Discrétion absolue​

Cette 2ème implantation d'un cœur artificiel a donc été réalisée il y a quelques semaines au CHU de Nantes, dans la plus grande discrétion et le but est évidemment que le patient survive plus longtemps, 6 mois était un objectif affiché. Une précision, ces expériences ont été autorisées sur des patients dont l'espérance de vie est plus que limitée.

Le point sur place avec Christine Vilvoisin

Le point sur place



Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus