En attendant la rentrée : rencontre avec David Darricarrère et Léa Colombet du groupe Das Kinø

Sur la pochette de l'album comme sur scène, David Darricarrère et Léa Colombet ne font qu'un(e), une osmose totale, une complicité de tous les instants, mieux encore une romance musicale. Alors quand on interviewe Das Kinø, on interviewe forcément David ET Léa dans un même élan...

Par Eric Guillaud

C'était un soir de printemps 2017 au Ferrailleur à Nantes. Das Kinø fêtait la sortie de son premier album, "The call of a vision", en offrant à une centaine de fans présents un concert magique, de ceux qui vous marquent pour quelques années, une salle en configuration lounge, musiciens, techniciens et public au même niveau dans la fosse, une lumière tamisée, un son feutré, une intimité extraordinaire et une pop électro-sensuelle qui vous colle des frissons... Bonheur !
The Call of a Vision - un 1er album dans les bacs depuis le 14 avril
The Call of a Vision - un 1er album dans les bacs depuis le 14 avril
Le bonheur justement, c'est ce qui ressortait de l'interview à laquelle David et Léa s'étaient prêtés en avril dernier pour notre site web. "Après quelques années de travail ensemble...", confiait alors Léa, "nous avions remarqué que nous nous complétions musicalement. David venant du rock et de l'électro, et, moi-même, du classique et du jazz, le combo était juste idéal. De plus, une vraie amitié s'est créée. Il était évident que nous racontions notre romance musicale".


Un album en avril, des concerts dans la foulée, des plateaux télé à droite et à gauche... après des mois de travail, de scène et de studio, le projet Das Kinø est aujourd'hui sur les rails. Une année 2017 forte en émotions qui autorise David et Léa à prendre quelques jours de vacances. Mais pas avant d'avoir répondu à notre interview de l'été...
Das Kinø - Ton Exil [Officiel]
Studieux, paresseux, familial, roots... À quoi ressemble votre été ?

Léa. Studieux, car nous travaillons d’arrache pied pour continuer à faire évoluer notre musique. Paresseux, parce que nous nous accordons tout de même quelques jours de repos. Familial, car nous profitons de ses jours de repos pour être en compagnie de nos proches. Et complètement roots parce que c’est nous.
David. Oui, studieux car nous avons plein de jolies choses à préparer pour la rentrée et familial car je n’oublie pas mes 2 jeunes enfants pour bien les occuper pendant ces vacances!

Quel est votre plus beau souvenir estival ?

Léa. Ma rencontre avec l’homme qui partage ma vie. Mais n’attendez pas de moi que j’en dise plus, j’ai mon petit jardin secret.
David. Sans hésiter, un road trip au Maroc chez l’habitant en parti

Quel a été votre premier grand voyage ?

Léa. Le Canada, mon grand frère y a vécu. Nous l’avons rejoint durant un été avec mon autre frère et ma mère il y a quelques années. C’était incroyable !
David. La première tournée avec Smooth en 2006 en Amérique Latine et au Canada. 11 pays en 6 semaines… ouf!
OUT OF THE SHADOWS - [Officiel]
Quelle destination vous fait particulièrement rêver ?

Léa. Et bien c’est grâce à ce premier grand voyage que le Canada me fait toujours rêver. Ce serait un endroit où je pourrais vivre.
David. La prochaine…

Littérature, BD, magazines... qu’est ce qui traîne sur votre table de chevet en ce moment ?

Léa. Une série de bandes dessinées autobiographiques “Couleur de peau: miel” de Jung.
David. Le dernier Fred Vargas.

Et qu’est ce qui tourne en boucle sur votre platine ou votre plateforme de streaming préférée ?

Léa. L’album “Si on avait besoin d’une cinquième saison” (dénommé “La Cinquième saison”) du groupe  québécois Harmonium. C’est un album sentimental, il me fait beaucoup rêver.
David. Ça restera les Doors pour ma part même si j’ai eu quelques coups de coeur récents comme le dernier Kid Francescoli.
Kid Francescoli - "Moon" (Official Video)
Le titre incontournable et intemporel de l’été pour vous, c’est qui c’est quoi ? 

Léa. Le titre “September” de Earth Wind and Fire me fait toujours danser et me met toujours de bonne humeur, rien de tel pour commencer une bonne soirée avec ses amis. Cela restera pour moi toujours bien au dessus de n’importe quel “tube” de l’été qu’on nous matraque à la radio.
David. Cajun Moon de JJ Cale. Chaleur et groove intemporel.
Earth, Wind & Fire - September
Êtes-vous capables de partir en vacances sans instrument de musique ?

Léa. Pour cela il faut pouvoir partir en vacances ! (rires) Il fut un temps, quand j’étudiais au conservatoire, j’étais incapable de partir sans mon instrument. Depuis, j’ai suivi une thérapie ….  
David. Non, je pars toujours avec un Laptop, une mini guitare et de quoi produire des idées qui me viennent.

Comment avez-vous vécu ce début d'année 2017 ?

Léa. Cette première partie de l’année a été forte en émotions. Il y a eu du stress comme pour toute personne qui s’apprête à dévoiler un projet qui lui tient à coeur. De la joie, du fait de travailler avec David, d’avoir sorti mon premier album, et de partir en concert avec une équipe que j’adore. Je suis très fière de voir qu’il y a des personnes qui adhèrent à notre musique. C’était donc un début d’année intensif mais prometteur.
David. C’est un retour aux sources vers une musique, celle de Das Kinø, qui me semble très naturelle à composer et à interpréter. J’ai le sentiment d’avoir trouvé les partenaires parfaits pour assouvir mes envies artistiques. C’est très exauçant.

Qu’attendez-vous de la rentrée ?

Léa. Que nous continuions sur notre lancée et que le succès de l’album soit à la hauteur des retours et des encouragements que nous partage notre public à chaque concert.
David. Suis d’accord avec Léa et j’ajouterais que j’ai hâte de retourner en studio avec elle pour finaliser le deuxième album que nous comptons sortir pour le printemps 2018!

Merci David et Léa, Merci Das Kinø
Plus d'infos sur le groupe ici

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus